Chrome OS : Google signe avec VMware pour virtualiser les applications Windows

13 février 2014 à 11h38
0
Aveu d'échec ou stratégie agressive ? Google annonce avoir signé un accord avec VMWare afin d'embarquer un outil de virtualisation pour accéder à distance à son bureau Windows.

Fort de la popularité de son navigateur Web, Google tente d'imposer son système d'exploitation Chrome OS en ciblant à la fois les consommateurs et les professionnels. Pour ces derniers, Google proposera prochainement de virtualiser une copie de Windows au travers de VWMare Horizon.

07160588-photo-chromebook.jpg


Puisqu'il n'est principalement constitué que d'un navigateur, le système Chrome OS a été premièrement pensé pour l'usage d'applications Web en mode SaaS (Software as a Service). Les Chromebooks, ces machines accueillant Chrome OS, sont donc relativement peu chères mais également un peu plus limitées puisqu'il n'est pas possible d'installer l'application de son choix (VLC, Dropbox, navigateurs alternatifs...). Sur son blog dédié aux entreprises, Google explique qu'en plus du mode SaaS, Chrome OS s'enrichira d'un service de DaaS ou Desktop as a Service. Cela permettra « d'exécuter vos logiciels traditionnels sur un serveur distant et d'avoir les applications disponibles sur votre Chromebook de la même manière qu'aujourd'hui. Par exemple votre gestionnaire de finances sur Windows », explique Rajen Sheth, directeur de la gestion au sein de la division Chrome.

En théorie les professionnels seraient donc toujours en mesure d'exécuter la suite bureautique Microsoft Office ou les applications développées en interne. En pratique, puisqu'il s'agit d'un DaaS, une connexion réseau sera requise. Le Chromebook se transforme alors en client léger et Google perçoit une opportunité auprès des entreprises songeant à abandonner Windows XP dont le support sera définitivement arrêté le 8 avril prochain. Forbes rapporte les propos d'Amit Singh, président de Google Enterprise, lequel affirme : « le Google Chromebook permet aux sociétés d'économiser environ 5000 dollars par machine en comparaison aux PC classiques ».

VMware Horizon sera premièrement disponible sous la forme d'un site Web puis une application dédiée sera publiée au sein du Chrome Web Store. Ce n'est pas le premier coup d'essai pour Google. Par le passé, la société avait proposé son extension Chrome Remote Desktop auprès des consommateurs. Cet outil permet d'associer un ordinateur classique à son compte puis de s'y connecter directement au travers de Chrome ou Chrome OS pour lire de la musique en streaming ou copier-coller un fichier.

Google semble multiplier ses efforts sur le marché professionnel. La semaine dernière, Google levait le voile sur son offre Chromebox for Meeting destinée à la visioconférence en entreprise en couplant un boitier sur Chrome OS, une webcam et sa technologie Hangouts.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Insolite : un Japonais fait déjà la queue pour l'iPhone 6
Petit tour d’horizon du marché de l’impression
A qui s’adresse l’impression grand format ?
Paris se met au paiement du stationnement par mobile et Internet
E-Learning : reportage sur la création d'une app pour le Bac
Porté par les smartphones et tablettes, Lenovo dépasse les 10 milliards de chiffre d'affaires
LG G Pro 2 et G2 Mini : un grand téléphone filmant en 4K et un futur petit
 Microsoft : bientôt des applications Android sur Windows Phone et Metro ?
Infos US de la nuit: Disney booste les startups, Amazon engage en masse, Supercell rapporte gros
Haut de page