Meteor Networks ouvre son 500ème hotspot Wifi

Jérôme Bouteiller
09 décembre 2004 à 00h00
0
Nouvelles technologies, nouveaux opérateurs... Tout en célébrant son deuxième anniversaire, le wisp français Meteor Networks annonce l'ouverture de son 500ème hotspot wifi. Ce fournisseur d'accès wifi compte près de 380 hôtels partenaires, 80 restaurants et 10 centres d'affaires et revendique une progression de son chiffre d'affaires de 30% par mois.

"Nous sommes très fiers de pouvoir annoncer notre 500ième Hot-spot lors de l'édition 2004 du salon Mobile Office, principal rendez-vous des professionnels de la mobilité " déclare Joël Bettan "L'usage du WiFi est en pleine croissance en France, permettant également à notre réseau de hot-spots de bénéficier d'une progression forte du nombre de connexions et du chiffre d'affaires généré. Ainsi, au mois d'octobre 2004, 70% des hot-spots que nous avons équipés en WiFi ont vendu au moins un forfait de connexion à Internet sans fil ".

Membre de l'association Wireless Link fondée par les trois opérateurs cellulaires français, Meteor Networks est également le principal prestataire des fast-food Mac Donald's engagés dans l'accès wifi gratuit. Reste à savoir si les modèles de ce type seront en mesure de survivre à l'heure où les opérateurs couplent le wifi à la 3G et au GPRS dans le cadre de forfaits multi technologies...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
scroll top