La 3G grand public débutera à 46 euros chez SFR

Par
Le 10 novembre 2004
 0

ADSL ou UMTS, la mode de cet automne est décidément la vitesse. Après une première vague en juin pour des clients pilotes et le lancement de cartes PCMCIA pour les entreprises, l'opérateur cellulaire <a class="petitlien" href="http://www.sfr.fr" target=_b

ADSL ou UMTS, la mode de cet automne est décidément la vitesse. Après une première vague en juin pour des clients pilotes et le lancement de cartes PCMCIA pour les entreprises, l'opérateur cellulaire SFR lance aujourd'hui son offre de téléphonie 3G grand public avec 8 terminaux et des forfaits à peine plus élevés que les offres GSM actuelles.

L'UMTS, cette norme de téléphonie mobile de troisième génération qui offre des débits allant jusqu'à 384 kb/s est au cœur de la stratégie de SFR puisque l'opérateur a investi 619 millions d'euros pour la licence, 500 millions d'euros dans les infrastructures et 250 millions dans son système d'information pour réussir ce lancement national avec l'ambition d'en être le leader grâce à l'expérience de la maison mère Vodafone. Fin 2004, le réseau UMTS devrait couvrir les 10 plus grandes villes françaises soit environ 38% de la population française.

Ce lancement de la 3G n'est pas pour autant un lancement "grand public" et visera dans un premier temps les clients SFR, les technophiles ou les jeunes urbains mais sera néanmoins disponible dans plus de 600 espaces SFR et points de vente traditionnels. Dans un premier temps, l'offre s'articule autour de 7 forfaits facturés à la minute, commercialisés à partir de 46 euros pour 3 heures d'appel (double facturation pour la visio) et une offre de 8 téléphones mobiles GSM/UMTS vendus à partir de 199 euros : Samsung SGH-Z107, 140 V980, Motorola E1000, Sony Ericson Z1010, Sony Ericsson V800, Sharp 902H, Sharp 802H et Nokia 6630.

L'offre 3G permet à SFR d'inaugurer une nouvelle génération de services comme la visiophonie, le téléchargement de vidéos (environ 0,65 €), la télévision en live (6 chaînes thématiques facturées 0,50 € la minute), un kiosque de téléchargement baptisé SFR Music (Uniquement sur le Nokia, tarif de 2 euros par titre, catalogue de 50.000 titres) ou encore des jeux en 3D haute définition. SFR annonce la signature de plus de 70 partenariats avec des éditeurs et pense être en mesure de leur reverser 150 millions d'euros dès la première année.

Avec quelques semaines d'avance sur Orange, l'offre SFR est donc financièrement accessible à tous les mobinautes même si ces derniers devront se méfier des services à valeur ajoutée comme le téléchargement de vidéos, la visiophonie ou la musique qui devraient augmenter de manière significative la facture. Fort de plus de deux millions de clients Vodafone Live!, SFR est en tout cas optimiste pour son service 3G et pense pouvoir séduire environ 500 000 clients dès la première année.
Modifié le 20/09/2018 à 15h50

Les dernières actualités

scroll top