Bluetooth ne veut plus rester dans l'ombre du WiFi

Par
Le 26 novembre 2003
 0

Les responsable du Bluetooth SIG ont présenté les évolutions de cette technologie sans fil et leur intention de ne pas rester dans l'ombre du WiFi

Les responsable du Bluetooth SIG ont présenté les évolutions de cette technologie sans fil et leur intention de ne pas rester dans l'ombre du WiFi

Avec plus d'un million d'unités vendues par semaine et le lancement d'une version 1.2, plus simple à utiliser, le consortium Bluetooth n'entend pas rester dans l'ombre du WiFi et tient à le faire savoir !

Malgré le soutien initial du groupe suédois Ericsson, Bluetooth est une technologie de transmission hertzienne des données, ouverte et libre de droit depuis 1998. Son nom vient d'un roi viking, dont la passion pour les myrtilles colorait ses dents en bleu, et à qui l'on doit la réunion du Danemark et de la Norvège dans un même royaume.

Cette idée d'union reste au cœur de la philosophie de bluetooth puisque le consortium présentait la version 1.2 de cette technologie, toujours basée sur la fréquence 2.4 Ghz mais misant avant tout sur la simplicité d'usage. L'idée est de lier deux terminaux bluetooth en moins de 5 minutes mais également de réduire les interférences avec les autres technologies évoluant sur cette même gamme de fréquences.

Même si l'essentiel du million de ventes hebdomadaires concerne actuellement les téléphones ou les oreillettes, la technologie bluetooth commence à se diffuser dans certaines imprimantes, des ordinateurs portable ou de poche, des périphériques (souris, clavier, stylos), des Appareils photo numériques, des Jouets, des récepteurs GPS et même au sein de certains modèles d'automobiles BMW.

Misant avant tout sur la très faible consommation d'énergie du bluetooth, le consortium entend imposer cette technologie sur un maximum d'objets électroniques (téléviseurs, télécommandes, etc...) afin de donner un sens au "réseau personnel", qu'il oppose au "réseau domestique", plutôt basé sur WiFi, une autre technologie sans-fil plus rapide mais également plus gourmande en énergie.

Imaginée par des équipementiers télécoms européens, Bluetooth commence donc à s'imposer parmi les groupes informatiques américains ou parmi les constructeurs japonais de produits électroniques. Reste à attendre que cette technologie atteigne le point d'inflexion afin de voir se multiplier les usages.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top