Nokia mise sur le push to talk pour son 5140

Par
Le 17 novembre 2003
 0

Le constructeur finlandais Nokia introduit la fonction "push to talk", un système de SMS vocal, pour son nouveau terminal : le 5140

Le constructeur finlandais Nokia introduit la fonction "push to talk", un système de SMS vocal, pour son nouveau terminal : le 5140

Après le SMS pour les mini-messages et le MMS pour les images fixes et animées, voici le "PPT". A l'occasion d'une conférence de presse à New-York, le constructeur finlandais Nokia a dévoilé le 5140, un téléphone GSM/GPRS/EDGE avec caméra VGA introduisant pour la première fois la fonction "push to talk" ou "PTT".

Très populaire aux Etats-Unis avec le service DirectConnect de Nextel, le PPT est une alternative au SMS et consiste tout simplement à envoyer un fichier audio à son interlocuteur voire à un groupe de personnes. Ce n'est donc pas un message écrit ni une communication téléphonique puisque le message audio utilise le réseau de données. Nokia préfère faire l'analogie avec le talkie-walkie, un système ne permettant pas à deux utilisateurs de se parler en même temps mais plutôt à envoyer l'un après l'autre un message vocal.

"Au cours de l'année 2004, Nokia va commercialiser un éventail de mobiles GSM proposant la fonction « push to talk », incluant les Smartphones basés sur la technologie Symbian OS. A partir de 2005, la fonction "push to talk" deviendra disponible sur tous les téléphones Nokia GPRS/WCDMA. Cette fonction "push to talk" de type "talkie walkie" du Nokia 5140 est une solution de voix sur IP en alternat (VoIP) utilisant les capacités de transport de données des réseaux GPRS et EDGE qui sont l'évolution naturelle des réseaux GSM. " précise en outre le constructeur dans un communiqué.

Reste à connaître le mode de tarification que retiendront les opérateurs cellulaires pour ce type de messages. Sur la base d'un forfait de 6 Mo pour 10 euros, un PTT d'une minute (environ 60 ko) reviendrait à 10 centimes soit le prix d'un . La voix sur IP serait-il l'avenir des services de données ?
Modifié le 20/09/2018 à 15h50

Les dernières actualités

scroll top