Sanyo veut profiter de la 3G pour s'implanter en Europe

Par
Le 08 septembre 2003
 0

Numéro trois japonais de l'électronique grand public, le groupe Sanyo entend profiter du déploiement de l'UMTS pour s'imposer sur les marchés européens

Numéro trois japonais de l'électronique grand public, le groupe Sanyo entend profiter du déploiement de l'UMTS pour s'imposer sur les marchés européens

A l'image du partenariat entre Nec et les opérateurs i-mode ou du succès du Sharp GX10 équipé d'un appareil photo, l'arrivée d'une nouvelle technologie est souvent l'occasion d'une redéfinition des cartes sur le marché de la téléphonie mobile. Numéro trois japonais de l'électronique grand public, le groupe Sanyo entend ainsi profiter du déploiement de l'UMTS pour s'imposer sur les marchés européens.

Selon le Times, le groupe serait déjà en pourparlers avec Vodafone pour fournir des combinés 3G, basés sur la technologie W-CDMA utilisée au japon depuis l'automne 2001 par NTT DoCoMo pour son réseau UMTS FOMA.

Après deux bonnes années de retard, les premiers réseaux UMTS ont commencé à faire leur apparition en Grande-Bretagne, en Autriche ou encore en Italie, en attendant l'été 2004 pour les premiers réseaux français. L'opérateur UMTS italien "3" souffre d'ailleurs déjà d'une pénurie de combinés 3G et n'a pu fournir, pour le moment, que 300.000 clients. Les équipementiers européens comme Nokia, Siemens ou encore Alcatel auraient-ils sous estimé le succès commercial de la 3G ?
Modifié le 20/09/2018 à 15h48
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top