Orange débute la commercialisation du SPV pour... 249 €

Jérôme Bouteiller
15 novembre 2002 à 00h00
0
Alors que Bouygues lance en fanfares son i-mode, Orange débute discrètement la commercialisation de son médiaphone Microsoft, le SPV, vendu ...249 €

Noël chargé pour les technophiles. Alors que Bouygues Telecom lance en fanfares son portail i-mode, son concurrent, Orange débute discrètement la commercialisation de son médiaphone Microsoft, le SPV, vendu ...249 € uniquement sur le site de l'opérateur grâce à une prime de dernière minute de 50 € (le prix initial est de 299 €).

Il s'agit de précommande et les téléphones ne seront certainement pas livrés avant le 30 novembre, date du lancement dans les boutiques du SPV.

Selon nos informations, plusieurs dizaines d'unités auraient déjà été écoulées dans les premières heures et Orange devrait rapidement monter en puissance sur un produit incarnant le renouveau de l'internet mobile après le succès mitigé du wap.

Plus cher qu'un téléphone i-mode (99 €), le SPV dipose néanmoins d'un superbe écran 65.000 couleurs, d'un port d'extension SD et peut lire des vidéos et des fichiers musicaux (mp3, windowsmedia). Très attendu par les technophiles, il devra néanmoins séduire le grand public pour être également un succès commercial.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top