Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS

12 septembre 2002 à 00h00
0
Conformément aux souhaits des autorités allemandes, Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS

La commission européenne s'aligne sur les recommandations de l'autorité allemande de régulation des télécommunications et accepte que T-Mobile et mmO² mutualisent leurs infrastructures de réseaux 3G.

Assomés par le poids financier proprement prohibitif des licences UMTS outre-Rhin, les opérateurs cellulaires allemands ont en effet opté pour cette solution pour réduire leurs coûts. Cette mutualisation porte ainsi sur les antennes mais également les émetteurs.

En France, l'ART accepte le principe d'une mutualisation des antennes cellulaires mais demande aux opérateurs de garder le contrôle de leur réseau au niveau des commutateurs et des Routeurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

France Telecom éviterait la banqueroute grâce à l'Etat Français
IBM France et Genomining ont terminé le decryptage du génôme
Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
Bientôt un iPaq à 800 Mhz ?
Les Gateway SMS de Swapcom intéressent les opérateurs..
France Telecom éviterait la banqueroute grâce à l'Etat Français
IBM France et Genomining ont terminé le decryptage du génôme
Bruxelles accepte le partage des infrastructures UMTS
Bientôt un iPaq à 800 Mhz ?
Les Gateway SMS de Swapcom intéressent les opérateurs..
Haut de page