Les terminaux UMTS japonais encore perfectibles

Par Jérôme Bouteiller
le 06 octobre 2001
 0

Le réseau UMTS de DoCoMo est certes plus rapide, mais les terminaux sont encore loin d'être à la hauteur.

Le réseau UMTS de DoCoMo est certes plus rapide, mais les terminaux sont encore loin d'être à la hauteur.

Les terminaux seront-ils le maillon faible de l'UMTS ? Le lancement de FOMA, le réseau UMTS de l'opérateur japonais NTT DoCoMo est certainement un exploit technique, mais les performances limitées des terminaux devraient limiter son succès.

Panasonic propose pour le moment deux terminaux, le Foma P2101 (un téléphone équipé d'un écran couleur et d'une petite caméra) et le Foma P2401, conçu pour être intégré dans les PC portables.(PC slot). Nec propose quand à lui le Foma N2001, un téléphone plus classique mais un peu moins cher que le P2101.

Ces 3 produits permettent des vitesses théoriques de transfert de 384 kbps en voie descendante et 64 kbps en voie ascendante. Il devient donc possible de télécharger un fichier MP3 de 5 Mo en une centaine de secondes.

Séduisants sur le papier, ces nouveaux terminaux ont néanmoins deux gros défauts : l'autonomie limitée et l'incompatibilité avec les anciens réseaux. En effet, les capacités multimédia (écran couleur, son) et la connexion permanente conduisent à une autonomie limitée à environ 60 minutes. D'autre part, ces terminaux FOMA ne fonctionnent que sur le réseau FOMA, pour le moment limité à Tokyo et ses environs. Le mobinaute japonais devra donc se doter d'un second téléphone si il se déplace un peu hors des zones de couvertures.

Conscients de ces problèmes, les opérateurs et les constructeurs européens souhaitent donc attendre encore au moins un an pour lancer leurs réseaux 3G. Ce retard devrait être mis à profit pour développer des terminaux UMTS compatibles avec les technologies antérieures (GPRS et GSM) et dôtés d'une autonomie plus confortable.

L'alliance SonyEricsson devrait dévoiler ses produits au second trimestre 2002. Son concurrent finlandais Nokia devrait dévoiler les siens au troisième trimestre 2002. D'ici là, les deux constructeurs auront eu le temps d'observer le comportement des mobinautes japonais afin de proposer les meilleurs produits pour le marché européen, dont les réseaux UMTS devraient ouvrir fin 2002.
Modifié le 20/09/2018 à 15h48
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps
Jour de la Terre : et si vous passiez au reconditionné ? Nos conseils pour faire le bon choix
On a joué à The Division 2 : Ubisoft parfait la formule et fait mouche
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure montre connectée ?
Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
Des pirates publient les données personnelles de milliers de policiers et d'agents du FBI
XIII, le shooter d'Ubisoft lancé en 2003, se paye un remake !
Oui.sncf marche fort et reste le premier site de e-commerce français
Des chercheurs ont réussi pour la première fois à
scroll top