Vivendi lancera un "MVNO" sous la marque Universal sur le réseau SFR

Jérôme Bouteiller
05 juillet 2001 à 00h00
0
Interrogé par l'agence Reuters, Jean-Marie MESSIER a annoncé que Vivendi lancera un opérateur mobile virtuel, sous la marque Universal, sur le réseau SFR.

Tout est dans la marque ! Interrogé par l'agence Reuters à l'occasion de la conférence EuroPlace, Jean-Marie MESSIER a annoncé que le groupe Vivendi lancera en septembre 2001 un opérateur mobile virtuel, sous la marque Universal, sur le réseau SFR.

Tout comme InterCall sur le réseau cellulaire de Bouygues Telecom, "Universal Mobile" semble se destiner à devenir un nouvel acteur de la téléphonie mobile capable de vendre ses propres packs de téléphones mais pourquoi pas demain, de baladeurs ou de vidéophones UMTS.

Après Vizzavi et ifrance.com, fournisseurs d'accès virtuels à la rentrée 2001, c'est donc au tour de la téléphonie mobile d'inaugurer ces nouvelles pratiques commerciales favorisant la marque, la relation client et le marketing, au détriment du réseau cellulaire, placé au second plan.

Certains analystes soupçonnent même Messier d'envisager la cession du réseau SFR à Vodaphone pour se concentrer sur l'exploitation d'opérateurs virtuels internet ou mobiles et sur la distribution de musique et de vidéo via PressPlay, son robinet à divertissement réalisé avec Sony et .
Modifié le 18/09/2018 à 14h29
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
scroll top