Vizzavi divise Vivendi et BT

Par Jérôme Bouteiller
le 14 novembre 2000 à 00h00
0

Suite à l'accord entre Vivendi / Vodaphone sur Vizzavi, le groupe British Telecom envisagerait de se retirer de Cegetel, l'opérateur téléphonique crée avec le groupe de Jean Marie Messier

Suite à l'accord entre Vivendi / Vodaphone sur Vizzavi, le groupe British Telecom envisagerait de se retirer de Cegetel, l'opérateur téléphonique crée avec le groupe de Jean Marie Messier

Suite à l'accord entre Vivendi et Vodaphone sur Vizzavi, le groupe British Telecom envisagerait de se retirer de Cegetel, l'opérateur téléphonique détenu à 44% par le groupe de Jean Marie Messier et à 26% par BT. Selon British Telecom, la création de Vizzavi, le robinet de données franco-britannique, ne respecterait pas les pactes d'actionnaires de Cegetel. Outre le rachat de ses parts, British Telecom pourrait être amené à demander près de 500 millions de livres, en dommages et intérêts, à son partenaire. Intention qualifiée de "loufoque" par un représentant de Vizzavi, interrogé par Reuters. Quelque soit l'issue du procès, Vizzavi est donc un pari à haut risque pour "J2M", alors même que ce portail n'a toujours pas fait la preuve de son succès, plus de 6 mois après son ouverture.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
IBM :
Une IA créée par Google prouve plus de 1200 théorèmes mathématiques
Apex Legends n'en finit plus de chuter
Le stockage gratuit de Samsung Cloud passe de 15 à 5 Go
Facebook : 2 milliards de comptes supprimés en 2019
Les Google Glass 2 sont disponibles pour les entreprises
Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
scroll top