Fiasco pour les enchères UMTS italiennes

Jérôme Bouteiller
23 octobre 2000 à 00h00
0

Scénario catastrophe pour les enchères italiennes pour les licences UMTS : Blu se retire, déclenchant prématurément l'arrêt de la procédure, au grand dam de l'état italien.

Scénario catastrophe pour les enchères italiennes pour les licences UMTS : Blu se retire, déclenchant prématurément l'arrêt de la procédure, au grand dam de l'état italien.

Pas de chance pour l'Etat italien ! Le consortium Blu a décidé de se retirer de la course aux enchères UMTS italienne, laissant les 5 autres prétendants face aux 5 licences, et entraînant donc un arrêt prématuré de la procédure. Le retrait de Bu provient d'une mésentente entre AutoStrade et British Telecom, ses principaux actionnaires. La procédure actuelle fixe le prix des licences à 2.5 milliards d'euros, alors que l'état italien en attendait au moins 3 ou 4. En retenant la fourchette haute, le manque à gagner est donc de 7.5 milliards d'euros, soit près de 50 milliards de francs. Le comité semble néanmoins étudier une éventuelle reprise en retirant une licence afin de relancer la procédure. Une stratégie financièrement envisageable mais juridiquement risquée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top