Les militaires français acceptent de libérer les fréquences Bluetooth

13 juillet 2000 à 00h00
0
Face aux pressions des industriels et des pouvoirs publics, l'armée française a accepté de libérer les fréquences utilisées par la technologie de liaison locale BlueTooth.

Face aux pressions des industriels de la NetEconomie et des pouvoirs publics, l'armée française a accepté de libérer les fréquences 2400 à 2483,5 MHz utilisées par la technologie de liaison locale radio BlueTooth. Cette technologie dénommée "Dent Bleue" en référence à un chef viking, a été impulsée par Ericsson, le géant suédois du téléphone mobile et des télécommunications. Elle permettra dès la fin de l'année de remplacer les fils et autres connexions infra rouge par un système radio à très haut débit, commun à de très nombreux appareils. De la téléphonie mobile aux appareils photos, des ordinateurs à l'électro-ménager, Bluetooth serait donc un système de communication local universel à haut débit. Equipant de très nombreux appareils, cette technologie aurait pu être interdite sur le territoire français si l'armée tricolore avait refusé de libérer ces fréquences, entraînant un imbroglio juridique avec les millions de touristes dont les appareils électroniques auraient pu espionner les communications militaires...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Nintendo Indie World : le résumé des annonces
Sites 5G ouverts : Orange et Free toujours très en avance sur leurs concurrents
Paper Mario: The Origami King sur Nintendo Switch voit son prix chuter !
Les meilleures batteries externes pour éviter le coup de la panne
Surveillez votre ligne avec la balance connectée Xiaomi Mi Body Composition Scale 2 à prix cassé
Comparatif des meilleures batteries externes (2021)
Amazon Music Unlimited : profitez de 3 mois gratuit pour découvrir le service de streaming Amazon
Bouygues Telecom et H4D dévoilent une cabine de télémédecine connectée en 5G
Huawei va investir un milliard dans les voitures électriques et autonomes
Haut de page