France Telecom doit proposer le déverouillage WAP à ses clients

Jérôme Bouteiller
31 mai 2000 à 00h00
0
Après plusieurs semaines de procédure, la première manche qui oppose les opérateurs mobiles aux start-up vient d'être remportée par ces derniers. En effet, le tribunal de commerce de Paris demande à de suspendre la commercialisation de ses Packs de téléphones WAP vérouillés sur le portail i-service. FT devrait se limiter à la mise à disposition pour ses clients d'un code de dévérouillage par le biais d'une assistance téléphonique. L'impact marginal devrait donc être marginal auprès du grand public mais les portails WAP autonomes, enmenés par Internet Telecom ou Wap-up ont incontestablement réussit à déstabiliser les opérateurs mobiles. De son côté, SFR devrait proposer le choix à ses futurs mobinautes. Vizzavi sera intégré par défaut mais pourrait côtoyer un autre portail mobile, choisi par le client. Mais le débat reste ouvert en attendant la décision définitive de l'ART. Philippe GERMOND, DG de Cégétel, s'interroge :"Ce jugement pose des questions essentielles qu'il faudra résoudre tôt ou tard. Quelle est la place de l'opérateur, à qui "appartient" le client ?". La bataille de l'Internet mobile devrait donc être sanglante.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top