IBM poursuit Amazon pour violation de brevets

0
a annoncé lundi avoir déposé deux plaintes contre le géant de la vente en ligne Amazon, qu'il accuse d'avoir violé plusieurs de ses brevets.

Après avoir attaqué plusieurs marchands pour avoir copié son concept de "one stop shopping", Amazon se retrouve désormais dans la position de l'accusé. En effet, IBM a annoncé lundi avoir déposé deux plaintes contre le géant de la vente en ligne, qu'il accuse d'avoir violé plusieurs de ses brevets. Ces derniers concernent des fonctionnalités caractéristiques du commerce en ligne comme le fait de pouvoir commander un article à partir d'un catalogue électronique, l'affichage de publicités sur un service interactif ou le stockage d'informations sur le réseau. IBM, qui détient plusieurs dizaines de milliers de brevets, affirme qu'il est entré en contact avec Amazon il y a plus de quatre ans, mais que la société de vente en ligne, basée à Seattle, n'a jamais répondu à ses sollicitations.

Big Blue vient donc de se décider à obtenir réparation devant un tribunal. Les plaintes ont plus exactement été déposées devant deux cours distinctes du Texas, un état qui se montre généralement très strict sur les questions de propriété intellectuelle. "Nous pensons que le modèle de fonctionnement d'Amazon est entièrement basé sur ces brevets et les dommages pourraient être substantiels", prévient Scott Brooks, porte parole d'IBM.

Amazon n'a pas encore réagi à ces accusations qui portent sur des brevets dont les énoncés paraissent presque génériques tellement l'internaute est habitué à côtoyer ces services sur le Web. IBM, qui dépense six milliards de dollars par an en recherche et développement, estime toutefois être en droit de protéger ses biens. Si Amazon était condamné, d'autres sociétés pourraient encourir les foudres d'IBM.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page