AOL s'offre Karl Zero pour s'imposer comme un "media"

0
Désormais débarrassé de son activité accès internet revendue à , AOL.fr entend redevenir un véritable média en s'offrant les services de Karl Zero

Retour aux sources pour la filiale du groupe TimeWarner. Désormais débarrassé de son activité d'accès internet revendue au groupe Neuf Cegetel, le Portal AOL.fr entend redevenir un véritable média.

S'appuyant sur l'expérience acquise avec Goldrush aux Etats-Unis et avec le blog d'Eugène Saccomano pendant la coupe du monde de football, AOL devrait tout d'abord lancer le 6 novembre prochain un nouveau portail d'actualité. Celui-ci devrait bénéficier d'une équipe dédiée de 4 personnes, de flux d'agences de presse comme l'AFP, Reuters, AP, d'éléments multimédia (infographies, vidéos) mais également autoriser les internautes à commenter les articles, dans une logique participative chère au web 2.0.

Au-delà de ce portail, AOL s'offre également les services de Karl Zéro, viré de Canal+ à la demande express de Dominique Baudis, président du CSA. L'animateur y animera dès la fin de semaine une émission vidéo baptisée "Club du Net AOL" et reprenant la recette du 'Vrai Journal' mariant information, interview de politiques en présence de "bloggeurs influents" et séquences de divertissement.

" Les médias traditionnels sont en train de devenir, petit à petit, la vitrine de la pensée unique, soit l'inverse exact de ce que recherchent les millions d'internautes français qui, ne l'oublions pas, sont aussi des citoyens qui voteront en avril-mai prochain [...] le débat s'ouvrira enfin réellement à tous puisque les internautes poseront eux-mêmes leurs questions par vidéo. [...] Le premier rendez-vous d'information politique initié par les nouveaux médias vient de naître. " a expliqué Karl Zéro.

Selon Benjamin Faes, directeur Audience et Services d'AOL, ce programme est en mesure de toucher plus de 500 000 visiteurs uniques par mois et aurait déjà séduit un premier annonceur : le constructeur de baladeurs Archos.

Interrogé sur la réalité de sa liberté d'expression au sein d'une multinationale comme TimeWarner, Karl Zéro affirme avoir obtenu des "garanties" vis-à-vis de l'influence du "pouvoir économique". L'animateur devrait également s'autoriser une certaine "sélection" au sein des programmes diffusés pour éviter que "quelqu'un crie vive Le Pen dans une vidéo" explique t'il.

Après l'expérience de son blog puis de sa plate-forme vidéo LeWeb2Zero.tv, l'animateur confirme tout l'intérêt qu'il porte à internet et plus particulièrement à AOL, qui peut ainsi se repositionner comme un véritable média sur l'internet français.

0096000000384453-photo-imageneteco.jpg
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page