Pierre CHAPPAZ, Wikio : "Wikio shopping fonctionnera sur le même principe que Wikio news"

18 septembre 2018 à 14h28
0
Directeur de Wikio, Pierre CHAPPAZ revient sur les premiers mois d'activité de son moteur de recherche, sur sa monétisation et sur le "web 2.0"

JB - Pierre Chappaz bonjour. Wikio a séduit plus de 200.000 visiteurs en juillet. Êtes vous satisfait par cette audience et son interactivité ?

PC - Oui, plus de 200.000 visiteurs pour le premier mois d'ouverture du site, et en plein été c'est vraiment encourageant pour toute l'équipe qui développe Wikio depuis 18 mois. Cela montre que la qualité est là, même s'il reste beaucoup d'améliorations à faire, mais le bouche à oreille fonctionne déjà et vraiment beaucoup de gens sont intéressés par un moteur de recherche comme Wikio pour trouver l'info dans les sites media et les blogs, et aussi pour s'exprimer. Car Wikio est un moteur interactif, il suffit de jeter un oeil sur les discussions sur le site concernant zidane, vista ou le conflit du liban pour s'en rendre compte!

JB - Selon Google, Wikio compte déjà plus de 2.600.000 URL référencés. Est-ce la source de votre audience ?

PC - Je vois que vous connaissez bien le sujet du référencement, qui est important pour tous les sites et également pour Wikio qui est aussi une plate-forme de blogs sur laquelle des milliers d'internautes publient. Pour revenir à votre question, Google a tendance à afficher bien trop de pages avec la commande que vous avez sans doute utilisée, site:www.wikio.fr . En recherchant le mot "actualité" présent dans toutes nos pages sur le domaine wikio.fr (site: www.wikio.fr actualité) on n'a plus que 137000 pages... Le référencement nous apporte bien évidement du trafic mais je suis heureux de voir que le mot clé nous apportant le plus de visiteurs est...wikio! Ce qui montre que le site a d'dores et déjà un bon niveau de notoriété. La grande majorité de notre audience est spontanée, grâce au bouche à oreille, aux blogs et aux medias qui parlent de nous, le plus souvent de manière positive.

JB - Les principaux articles mis en avant sur Wikio proviennent de grandes journaux ou d'agences de presse. Dès lors, n'est-il pas abusif de parler de "moteur de blog" ou de "média citoyen" ?

PC - Nous n'employons pas ces termes...Wikio se définit comme un moteur de recherche d'info de nouvelle génération, qui recherche dans les sites de presse traditionnels comme dans les blogs. Et qui permet à tout un chacun de publier une information ou une opinion. Nous utilisons un algorithme de ranking des sites dont le but est de mettre en avant sur chaque sujet les medias les plus pertinents, dans certains cas il s'agit de journaux, et dans d'autres cas de blogs. Le vote des internautes est également pris en compte pour donner plus de visibilité aux sujets et aux articles qui les intéressent.

JB - Google accepte de rémunérer AP pour l'utilisation de ses contenus et reste en procès avec l'AFP pour le même sujet. Craignez vous également des réactions hostiles d'agence de presse ou de journaux qui pourraient voir dans les agrégateurs comme Wikio un risque de cannibalisation pour leur audience ?

PC - Les agences de presse payantes qui réservent leurs dépêches aux professionnels comme l'AFP ne sont pas sur Wikio. Les journaux, eux, diffusent en général gratuitement par RSS le titre et le chapô de leurs articles, pour donner envie aux lecteurs de venir les lire sur leur site. Wikio reprend les flux RSS et permet aux internautes de faire des recherches dans cette masse d'informations grâce à un algorithme sémantique. On trouve un article grâce à Wikio mais on ne le lit pas sur Wikio, sauf s'il a été publié directement par un internaute. Pour lire il faut aller sur le site de l'éditeur, donc Wikio génère des visites supplémentaires pour les sites medias et les blogs, il n'y a aucune concurrence mais une parfaite complémentarité. De même pour les podcasts: de nouveaux auditeurs les découvrent grâce à Wikio.

JB - Sur votre blog, vous semblez envisager le lancement d'un "Wikio Shopping". Est-ce un projet similaire à Kelkoo ? Misez vous sur ce service pour monétiser Wikio ou aurez vous également recours à la publicité classique ?

PC - Wikio shopping fonctionnera sur le même principe que Wikio news, il permettra de trouver facilement toutes les informations utiles avant d'acheter. Le shopping est évidemment un domaine qui permet de générer des revenus, nous pensons que ce sera important pour Wikio. Nous comptons aussi sur les liens sponsorisés, comme tous les moteurs, mais nous n'envisageons de publicité classique. Nous ouvrirons Wikio Shopping en Septembre.

JB - Outre Wikio vous co-dirigez également NetVibes ? Envisagez vous une fusion entre ces deux activités ? Pourriez vous également compléter ces deux services avec un moteur de recherche traditionnel ou un webmail, afin de rivaliser avec les grands portails comme Google, ou MSN ?

PC - Il y a des synergies entre Netvibes et Wikio mais il n'est pas question de fusion. Tariq KRIM qui est le principal actionnaire de Netvibes m'a demandé un coup de main pour l'aider à construire une organisation à la hauteur du potentiel du service. Je l'aide aussi à trouver les financements nécessaires à la croissance. J'encourage Tariq à être ambitieux et à préserver son indépendance: S'il en a la volonté, Netvibes peut donner naissance à un leader mondial du Net à base européenne!

JB - Dans un entretien sur NetEco, Marc SIMONCINI, PDG de , s'est dit inquiet d'un risque de "bulle 2.0" dans l'internet. Quelle est votre analyse de la situation ?

PC - Il y a beaucoup d'excitation autour de certains projets novateurs parce qu'ils ont le potentiel de redistribuer les cartes. Il y a aussi beaucoup d'argent prêt à s'investir parce que finalement malgré les excès la première vague Internet s'est avérée un investissement très rentable pour la plupart des financiers. Pour cette nouvelle vague de création de sites internet qu'on appelle Web 2, il faut tenir compte des leçons de 1999/2000, éviter les emballements, savoir qu'il n'y aura pas que des gagnants. Une grande différence c'est que la bourse est très raisonnable aujourd'hui dans les valorisations des sociétés Internet cotées. Il n'y a pas de bulle boursière, au contraire la bourse est déprimée. Une autre grande différence, c'est que les capitaux-risqueurs sont devenus plus compétents: ceux qui manquaient de discernement sont ceux qui ont trinqué en 2000. Aujourd'hui ce sont les sociétés qui ont vraiment du potentiel qui attirent les investissements. Alors on peut être raisonnable et tout de même croire qu'Internet n'a pas fini de s'inventer!

JB - Pierre Chappaz, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page