Combien consomme un ventilateur ?

Clément Harmégnies
Publié le 01 juin 2024 à 14h00
petite fille devant ventilateur

Souvent essentiel lorsque la température monte et que la chaleur se fait insoutenable, le ventilateur est un confort plus qu’apprécié. Mais c’est un confort qui a un coût, car au-delà de l’achat de l’appareil, il faut aussi comptabiliser sa consommation lors de l’utilisation. Voyons ensemble combien consomme un ventilateur, les points à vérifier pour acheter un modèle économe en énergie et, enfin, quelques astuces pour diminuer la consommation du ventilateur sans sacrifier votre confort. 

Quelle est la consommation moyenne d’un ventilateur ? 

La consommation moyenne d’un ventilateur est d'environ 25 watts par heure (source : TotalEnergies). Cela représente environ 54 kWh par an si l'appareil est utilisé 12 heures par jour pendant 6 mois, soit environ 180 jours. Et pour quel coût ? Cela dépend de votre fournisseur d’électricité et du tarif applicable à votre consommation électrique (base, heures pleines / heures creuses, tarif réglementé ou non, etc.). Pour une base de 0,2516€ le kWh (base EDF en mai 2024), le coût annuel est d’environ 13,50€.   

Il s’agit bien sûr d’une moyenne, mais plusieurs variables entrent en compte, comme le type de ventilateur que vous utilisez (sur pied, colonne, plafond, etc.) ou ses différentes fonctions (comme humidificateur ou brumisateur en plus de ventilateur). 

L'intensité de fonctionnement joue également un rôle : un ventilateur fonctionnant à vitesse maximale consomme logiquement plus qu'à une vitesse minimale ou intermédiaire.

Quels sont les meilleurs ventilateurs ? Comparatif 2024
A découvrir
Quels sont les meilleurs ventilateurs ? Comparatif 2024

03 juin 2024 à 17h15

Comparatif

Comment calculer la consommation d’un ventilateur ?

Si vous souhaitez calculer par vous même la consommation de votre ventilateur, vous devez appliquer la formule suivante : 

  • Puissance du ventilateur (kWh) / 1000 x Temps d’utilisation en heure par jour x Nombre de jours d’utilisation du ventilateur dans l’année. 

Après avoir obtenu le résultat, il suffit de multiplier par le tarif de la consommation électrique (qui, nous le rappelons, dépend de votre forfait et de votre fournisseur d’énergie). 

Avant d’acheter : les points à vérifier sur la consommation du ventilateur

Premier critère : la puissance. Exprimée en watts, la puissance nominale indique l'énergie maximale nécessaire pour faire fonctionner l’appareil à pleine capacité. Plus la puissance est élevée, plus la consommation d'énergie est importante. Il faut donc choisir une puissance adaptée à vos besoins pour éviter une consommation excessive.

Second point à examiner : l’étiquette énergie. Elle classe les appareils de A (très économe) à G (peu économe) en termes de rendement énergétique. Un ventilateur classé A+ consomme moins qu’un modèle classé B, et ainsi de suite. Les différents ne sont pas négligeables : un modèle A+ peut consommer jusqu'à 30 % moins qu'un modèle B. Évidemment, cela se traduit par des économies d'énergie substantielles sur le long terme.

Quelques astuces pour diminuer la consommation d’un ventilateur

Pour réduire la consommation d’un ventilateur et faire des économies d’énergie, plusieurs moyens sont possibles : 

  • Utiliser le ventilateur uniquement durant les heures les plus chaudes

  • Privilégier les ventilateurs notés A+ ou supérieurs pour une meilleure efficacité énergétique

  • Aérer les pièces la nuit pour faire entrer de l'air frais

  • Fermer les volets et les fenêtres durant la journée pour conserver la fraîcheur

  • Utiliser des rideaux épais ou des stores pour bloquer la chaleur du soleil

  • Limiter l’utilisation des appareils électroménagers générateurs de chaleur comme le four ou les plaques de cuisson

  • Installer des plantes d’intérieur pour absorber l’humidité et diminuer la sensation de chaleur

Quelques conseils simples à mettre en place, qui peuvent réduire votre besoin en ventilation - et donc l’utilisation du ventilateur et in fine sa consommation.

Quels sont les meilleurs ventilateurs ? Comparatif 2024
A découvrir
Quels sont les meilleurs ventilateurs ? Comparatif 2024

03 juin 2024 à 17h15

Comparatif
Par Clément Harmégnies

Je suis geek, féru de tech, mais avant tout gamer. Fan de SF/fantasy, RPG et stratégie, je m’éclate autant à dézinguer du Moissonneur sur Mass Effect qu’à avancer mes armées sur Total War Warhammer III ou à peaufiner mon avatar sur le bon vieux Spellforce. Pour Clubic, je mets mes passions à votre service au travers de dossiers, comparatifs et guides d’achat.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
serged

Encore une confusion d’unité !

« La consommation moyenne d’un ventilateur est d’environ 25 watts par heure »
Le watt (W) est une unité de puissance. Le Watt.heure (Wh) une unité d’énergie.
Un appareil ne peut que consommer 25 watts soit 25 Wh / h. Relisez un peu vos cours de physique !

NumLOCK

Et plus loin:
« Puissance du ventilateur (kWh) »

gounzor

On ne peut pas se fier au prix du kwh edf car il est exprimé sans taxes ( TICFE OU CSPE, TICGN, CTA, tva, etc etc etc etc) en vraiment très grossier vous pouvez doubler le prix du kwh et vous aurez une idée de ce que coûtera vraiment votre appareil.

MattS32

Non, les 0,2516€ par kWh du tarif réglementé, c’est bien le tarif taxes comprises, y compris la TVA, suffit de vérifier sur une facture…

On a d’abord le tarif hors taxes (là il s’agit par contre de l’ancien tarif réglementé, à 0.2276€ TTC par kWh, avant la hausse du 1er février dernier) :

Soit 0.1887€/kWh

Auquel on ajoute d’abord la CSPE :

+0.001€/kWh, soit 0.1897€/kWh au total.

Puis la TVA à 20% :

Et on arrive bien aux 0.2276€/kWh du tarif réglementé du 01/08/2023 au 31/01/2024.

La CTA n’entre pas en ligne de compte sur le coût au kWh, car c’est une taxe fixe, qui n’est pas liée à ta consommation. Donc que tu allumes ou pas ton ventilateur, tu payeras exactement le même montant de CTA.

La TICGN n’entre pas non plus en compte, puisque comme son nom l’indique elle ne concerne pas l’électricité (GN, c’est pour Gaz Naturel :roll_eyes: ), et on parle ici de ventilateurs électriques, pas de turbines à gaz :roll_eyes:

Ni les « etc etc etc etc » que tu mentionnes, puisqu’il n’y a pas d’autres taxes sur l’électricité… Il n’y a que la CSPE (avant il y avait en plus la TCCFE et la TDCFE, mais elles sont désormais intégrées dans la CSPE…), sur la consommation, la CTA indépendante de la consommation, et la TVA, au taux réduit sur l’abonnement et au taux plein sur la consommation.

(la « taxe communale », c’est la TCCFE, et on voit bien qu’elle n’existe plus depuis le 31/01/2023)

Bref, si tu payes ton kWh le double du tarif réglementé, c’est pas un problème de taxe, c’est que tu as choisi une offre de marché plutôt qu’une offre réglementé, avec un fournisseur qui s’en met plein les poches sur ton dos, à fortiori s’il te prend de la TIGCN sur ton éléctricité :rofl: Ou alors en fait tu le payes bel et bien au tarif réglementé, mais tu avais juste envie de critiquer les taxes…

Neferith

« Bref, si tu payes ton kWh le double du tarif réglementé, c’est pas un problème de taxe, c’est que tu as choisi une offre de marché plutôt qu’une offre réglementé » => Après cette histoire d’offre du marché et de tarif réglementé, c’est encore une belle arnaque. On se demande bien qui est à l’origine de la création de cette fausse concurrence, auquel le citoyen lambda ne comprend rien :wink:

Nmut

C’est pourtant simple. Soit tu as le cout « officiel » qui est réglementé (limitation des hausses et des baisses, mécanisme d’augmentation connu), soit ça dépend d’un marché totalement imprévisible. Statistiquement et sur la durée, le premier coute plus cher, mais tu peux AUSSI payer le second 10x plus cher pendant certaines périodes puisque soumis à des contraintes « externes ».
Ou est-ce que tu trouves ça compliqué?!? Et en quoi il y a arnaque, les conditions étant claires?

Neferith

Ecoute, j’aurais beaucoup à en dire, rien qu’en te lisant, mais je prefere juste laisser couler pour ce soir
:rofl:

Nmut

Tu sais, je n’ai pas l’habitude de faire des questions rhétoriques (ou alors j’y ajoute une collection de smileys), c’est une vraie interrogation de ma part…