Abonnés, WiMax, OPA : le DAF de Free s'explique

Par
Le 27 décembre 2005
 0

Dans un entretien accordé au Journal des Finances, Olivier Rosenfeld, Directeur Financier d'ILIAD, en dit plus sur la stratégie de Free

Dans un entretien accordé au Journal des Finances, Olivier Rosenfeld, Directeur Financier d'ILIAD, en dit plus sur la stratégie de Free

Après le rachat de Cegetel par Neuf Telecom ou celui de Tiscali par Alice, certains analystes avaient laissé planer ces derniers mois l'hypothèse d'un rapprochement entre Free et Bouygues Telecom, afin de créer un nouvel opérateur intégré, capable de rivaliser avec 1 ou le futur ensemble SFR / 16.

Mais dans un entretien accordé au Journal des Finances, Olivier Rosenfeld, Directeur Financier d'ILIAD, a décidé de mettre un terme à la rumeur : "Clairement, Iliad n'est pas à vendre [...] et n'a aucun besoin de s'adosser à un partenaire pour poursuivre son développement. Au contraire, l'indépendance nous a donné une totale liberté [...] C'est pourquoi nous souhaitons poursuivre dans cette voie" explique t'il.

Plutôt que de s'associer à un opérateur cellulaire ou de lancer un MVNO, ILIAD mise en effet sur le WiMax. "Ce que nous comptons faire avec la licence WiMax un sujet très important pour Iliad, et nous préférons ne pas communiquer sur ce point pour l'instant. " explique Olivier Rosenfeld dans ce même entretien.

A court terme, la priorité du groupe est pour le moment l'ADSL, avec la volonté de séduire de nouveaux clients grâce à ses tarifs mais également avec le lancement de nouveaux services multimédia comme CanalPlay. "notre offre de vidéos à la demande, récemment lancée en partenariat avec Canal+ fait l'unanimité auprès de nos abonnés" explique t'il.

Essentiellement tiré par le succès de sa filiale Free qui compte plus de 1.5 millions d'abonnés ADSL, ILIAD confirme en tout cas sa volonté d'indépendance et d'innovation dans le paysage internet français. La société mise sur le développement continue de l'ADSL dans les prochaines années mais devra certainement trouver, d'ici deux ans, un nouveau relais de croissance pour satisfaire ses actionnaires. Contenus, mobilité, international : les options sont nombreuses mais reste à savoir lesquelles seront les plus pertinentes dans un paysage télécom toujours aussi changeant...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top