L’Alliance public-artistes soutient l’accès libre à la culture numérique

Ariane Beky
14 décembre 2005 à 00h00
0

A la veille de l’examen du DADVSI, l’Alliance supporte l’appel de Christian Paul en faveur "de l’accès libre à la culture et du soutien à la création".

A la veille de l'examen du DADVSI, l'Alliance supporte l'appel de Christian Paul en faveur "de l'accès libre à la culture et du soutien à la création".

A l'approche de l'examen du projet de loi DADVSI, l'Alliance public-artistes soutient l'appel de Christian Paul, député PS de la Nièvre.

Cet appel en faveur "de l'accès libre à la culture et du soutien à la création dans la civilisation numérique" s'inscrit dans un mouvement qui dépasse les clivages politiques, selon l'Alliance (lalliance.org).

L'organisation qui regroupe associations de consommateurs, sociétés de gestion collective des droits et syndicats*, met en parallèle cet appel de Christian Paul et la proposition de loi d'Alain Suguenot, député UMP de Côte-d'Or.

Enregistrée à la présidence de l'Assemblée nationale en juillet dernier, cette proposition "vise à légaliser les échanges de fichiers protégés sur des services de communication en ligne par des particuliers à des fins non commerciales et à la rémunération des ayants-droit."

En outre, Alain Suguenot prône "la légalisation des échanges non commerciaux sur P2P." Cette approche n'est pas sans rappeler les prises de position de l'Alliance public-artistes en faveur d'une "licence globale optionnelle."

Soutenue par une quarantaine de députés UMP, la proposition Suguenot prendra la forme d'amendements au très polémique projet de loi sur "le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information" (DADVSI).

Ce texte examiné "en urgence" les 21 et 22 décembre 2005 par l'Assemblée, vise officiellement à autoriser la mise en œuvre de mesures techniques de protection anti-copie pour protéger les ayants droits, tout en respectant - en théorie - le droit à la copie privée.

Or selon l'Alliance : "On ne peut raisonnablement priver le public et les acteurs de la création des possibilités d'accès à la culture numérique", ni se limiter "à une logique de contrôle d'accès" aux oeuvres de l'esprit susceptibles d'être diffusées sur Internet.

La balle est dans le camp des parlementaires français.

  • Audionautes, CLCV, Ligue de l'enseignement, UFC Que-Choisir, UNAF. ADAMI, SPEDIDAM, SAI, SAMUP, Snap CGT, SNEA-UNSA, SNM FO, UPC, UMJ, QWARTZ.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top