AOL finalise ses négociations avec Microsoft et Google

0
serait sur le point d'annoncer lequel des deux acteurs, Microsoft ou Google, formera une co-entreprise avec sa filiale Internet AOL.

L'heure de la décision a sonné pour AOL ! Selon BusinessWeek Online, la filiale Internet du groupe Time Warner aurait engagé de nouvelles négociations avec Microsoft, d'une part, et Google, d'autre part.

Le mois dernier, la presse financière américaine indiquait que l'un des deux poids lourds pourrait prendre une participation minoritaire dans America Online. Toutefois, Time Warner semble estimer trop complexe une cession partielle de ses parts.

Les nouvelles discussions engagées cette semaine pourraient mener à la constitution d'une co-entreprise entre American Online et Microsoft ou Google, concurrents directs dans le domaine des technologies de recherche sur Internet.

Microsoft comme Google sont intéressés par les services en ligne proposés par AOL, pub, portail AOL.com et messagerie instantanée AIM. Son activité de fourniture d'accès à Internet, en revanche, ne fait plus recette. Le FAI compte à l'heure actuelle 26,2 millions d'abonnés, contre 35 millions environ en 2002. Plus positif, dans sa globalité le contenu proposé par AOL est estimé à 10 milliards de dollars.

Dans cette affaire, Microsoft semble être le mieux placé pour l'emporter, d'après le Wall Street Journal. En octobre dernier, l'éditeur de logiciels a annoncé l'interopérabilité entre les messageries instantanées MSN et ! Messenger.

Pour gagner en puissance Microsoft pourrait fusionner MSN, sa filiale Internet, avec AOL, rapprocher leurs activités publicitaires et, enfin, remplacer Google par MSN Search comme moteur de recherche intégré à AOL.com, a indiqué le quotidien US.

Le projet de Google est sensiblement différent. Les deux sociétés rapprocheraient également leurs activités publicitaires et le moteur resterait intégrer à AOL.com. En revanche, rendre interopérables AIM (40 millions d'utilisateurs) et Google Talk (2 millions d'utilisateurs) semble peu probable. MSN Messenger avec ses 20 millions d'utilisateurs est, sur le papier, un partenaire plus intéressant.

Selon la presse américaine, une décision concernant la potentielle "joint-venture" pourrait être rendue fin décembre 2005.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page