Gemalto : Gemplus et Axalto fusionnent pour créer un géant de la carte à puce

Par Jérôme Bouteiller
le 07 décembre 2005 à 00h00
0

Les deux géants français de la carte à puce, Gemplus et Axalto, ont décidé de fusionner pour créer "Gemalto", nouveau leader mondial du secteur

Les deux géants français de la carte à puce, Gemplus et Axalto, ont décidé de fusionner pour créer "Gemalto", nouveau leader mondial du secteur

Fusion téléguidée ? Les deux géants français de la carte à puce, Gemplus et Axalto, ont décidé de fusionner pour créer "Gemalto", nouveau leader mondial du secteur avec un chiffre d'affaires anticipé pro-forma 2005 de 1,8 milliard d'euro (2,1 milliards de dollars US) et 11 000 collaborateurs

Amicale, l'opération vient d'être approuvée par les deux conseils d'administration et prendra la forme d'une offre d'échange de titres Axalto contre des titres Gemplus, à raison de 2 actions Axalto pour 25 actions Gemplus accompagnée d'une distribution de 0,26 euro par action versée aux actionnaires de Gemplus préalablement à l'offre.

Alex Mandl, President & CEO de Gemplus deviendra Executive Chairman et Olivier Piou, CEO d'Axalto deviendra CEO de Gemalto. Alex Mandl et Olivier Piou constitueront ensemble le bureau du président qui aura la responsabilité de l'intégration, des fusions-acquisitions, de la stratégie, du budget et des 30 premiers cadres dirigeants. Frans Spaargaren deviendra Chief Administrative Officer en charge de l'intégration, des achats, de la chaîne d'approvisionnement et des systèmes d'information. Charles Desmartis deviendra Chief Financial Officer de Gemalto. Tous deux reporteront à Olivier Piou.

Alex Mandl, President & CEO de Gemplus a declaré : “Cette opération ouvre des perspectives de développement importantes pour Gemplus, Axalto et l'industrie de la sécurité numérique dans son ensemble. Cette fusion, qui répond à une forte logique industrielle, est une opération "win-win" qui créera de la valeur non seulement pour nos actionnaires respectifs mais également pour nos clients et nos employés. Nous sommes confiants dans notre capacité à générer, de manière significative, de la valeur pour nos actionnaires."

Créatrice de valeur, cette opération franco-française est également bienvenue pour l'Elysée, qui cherche visiblement à défendre les champions nationaux. Depuis quelques années, une polémique était née suite à l'entrée du fonds d'investissement Texas Pacific Group au capital de Gemplus. Avec cette fusion, la question ne devrait plus se poser.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top