Haut débit : Selon Tele2, le risque anticoncurrentiel reste élevé

0
Tele2 France réagit à la sanction pécuniaire de 80 millions d'euros infligée par le Conseil de la concurrence à l'opérateur historique France Télécom.

La filiale française du groupe télécoms scandinave Tele2, réagit à la sanction pécuniaire de 80 millions d'euros infligée le 7 novembre 2005 par le Conseil de la concurrence à France Télécom.

Le dossier étudié suite à la saisine déposée par Neuf Telecom, intéresse les pratiques de l'opérateur historique sur le marché de gros de l'accès Internet haut débit en France de 1999 à 2002.

Ces pratiques ont été jugées contraires au code de commerce par le Conseil.

Or, selon l'opérateur alternatif Tele2 France, "des pratiques destinées à brider l'évolution de la concurrence menacent encore".

Actif dans l'Internet, la téléphonie fixe et mobile en tant que MVNO, Tele2 France estime que l'opérateur historique "continue de tenir des politiques discriminatoires dans la vente en gros de l'abonnement et l'offre de revente d'accès ADSL".

Bien que, selon Tele2 France, "les conditions imposées par France Télécom soient non viables économiquement pour ses concurrents", l'opérateur ne choisit pas de saisir, à son tour, le Conseil de la concurrence.

En revanche, Tele2 souhaite "que décision stimule et encourage les pouvoirs publics, en particulier l'Arcep, dans leurs actions en faveur d'une concurrence loyale pour la revente en gros de l'abonnement et l'ensemble des offres d'accès ADSL".

A noter : France Télécom a fait appel de la décision du Conseil de la concurrence, décision "disproportionnée" selon l'opérateur historique.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page