La Région Ile-de-France veut sa licence WiMax

Par Ariane Beky
le 08 novembre 2005 à 00h00
0

Jean-Paul Huchon a transmis à l’Arcep une lettre d’intention présentant la candidature de la Région IDF à l’obtention d’une licence Wimax.

Jean-Paul Huchon a transmis à l'Arcep une lettre d'intention présentant la candidature de la Région IDF à l'obtention d'une licence Wimax.

L'Ile-de-France s'enflamme pour l'accès sans fil haut débit à Internet !

La Région fait acte de candidature dans la cadre de la procédure d'attribution de deux licences BLR-WiMax dans la bande de fréquences 3,4 - 3,6 GHz pour chacune des 22 régions métropolitaines.

Cette procédure ouverte par le régulateur français des télécoms est un succès. 175 lettres d'intention émanant d'opérateurs, de collectivités territoriales et d'autres entités ont été transmises à l'Arcep (arcep.fr).

Parmi ces lettres, celle de Jean-Paul Huchon (PS), président de la Région Ile-de-France précise les enjeux de la candidature francilienne, à savoir :

La mise en place de services innovants en Ile-de-France, la diversification des offres dans les zones économiques à fort potentiel, la couverture haut débit de l'ensemble de la Région à des prix compétitifs - à ce jour 50 communes de Seine-et-Marne (77) ne sont pas couvertes par DSL, ce qui représente tout de même 25% du territoire francilien ! - Et enfin : "le développement du nomadisme".

Rappelons que le WiMax (norme 802.16) est une technologie d'accès sans fil à l'Internet permettant d'atteindre des débits théoriques de 70 Mb/s sur 50 km. Le WiMax peut être utilisé en complément d'autres standards d'accès nomades (WiFi, UMTS) et comme une alternative à l'Internet filaire (xDSL).

La technologie servirait les objectifs de la Région (iledefrance.fr) en matière de TIC : Renforcer les atouts de l'Ile-de-France en tant que pôle d'excellence et d'innovation, d'une part, réduire la fracture numérique, d'autre part.

Les lettres d'intention doivent être confirmées auprès de l'Arcep le 6 janvier 2006.

L'Autorité de régulation départagera ces projets 'WiMax' en fonction de leur contribution potentielle au développement du haut débit territorial, de leur apport à la dynamique concurrentielle, mais également du montant de la redevance que le candidat est prêt à payer dès l'attribution de la licence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
IBM :
Une IA créée par Google prouve plus de 1200 théorèmes mathématiques
scroll top