Le dégroupage continue de séduire les français

0
A l'occasion de la publication de son baromètre trimestriel, l'ARCEP indique que près de 2.15 millions de lignes sont dégroupées dont 360000 en dégroupage total

La France se laisse séduire par les opérateurs alternatifs. A l'occasion de la publication de son baromètre trimestriel, l'ARCEP, l'autorité en charge de la régulation des télécommunications, indique que près de 2.51 millions de lignes sont désormais dégroupées.

Même si le dégroupage partiel continue de progresser avec 2.150.000 lignes au 30 septembre contre 2.073.942 au 30 juin (+3.66%), c'est désormais le dégroupage total qui monte en puissance avec désormais près de 360.000 lignes dégroupées contre 255.000 le trimestre précédent (+41%).

"52 nouveaux sites ont été dégroupés dans les trois derniers mois, portant le nombre total à 1.042 sites dégroupés (dont 46 dans les DOM). 42 de ces nouveaux sites ont été dégroupés à la suite du déploiement d'un réseau d'initiative publique lancé par les collectivités territoriales." indique d'ailleurs l'ARCEP pour expliquer cette brutale montée en puissance du dégroupage total.

En perdant près de 10.000 de ses clients par semaine, est bien entendu le grand perdant du dégroupage total. A l'inverse, les opérateurs alternatifs comme Free, , Alice ou encore Club-Internet misent sur cette nouvelle option, et sur la portabilité du numéro fixe, pour attirer de nouveaux clients.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page