Symbos : un virus hybride pour PC et mobile Symbian

0
Spécialisé dans la sécurité informatique, TrendMicro vient de découvrir Symbos, un virus hybride visant aussi bien les PC que les Smartphones Symbian

Les éditeurs de virus aiment décidemment s'attaquer aux leaders. Spécialisé dans la sécurité informatique, la société TrendMicro vient de découvrir SYMBOS_CARDTRP.A, le premier virus hybride capable de s'attaquer aussi bien aux PC sous Windows qu'aux smartphones sous Symbian Series 60.

Selon TrendMicro, Symbos se diffuse par bluetooth, par MMS ou suite à un téléchargement par le web. Un fois téléchargé, le virus s'installe en priorité dans la carte mémoire et cherche à remplacer les applications présentes sur le système par des copies corrompues, incapables de fonctionner normalement.

Mais la nouveauté est que Symbos vise également les PC sous Windows. "Cette menace peut passer du téléphone à un PC sous Windows, et l'infecter également. Si l'on insère la carte mémoire contaminée dans le connecteur du PC, l'infection peut se transmettre à l'ordinateur, puis à d'autres PC. SYMBOS_CARDTRP.A dépose 4 fichiers dans le répertoire E: (celui qu'utilise en général la carte mémoire) : fsb.exe (BKDR_BERBEW.Q), et qui tente d'affaiblir la sécurité de la machine et de subtiliser des mots de passe, buburuz.ICO, qui se fait passer pour le fichier icône de la carte mémoire, AutoRun.inf, qui vise à lancer automatiquement fsb.exe et enfin SYSTEM.exe, détecté en tant que WORM_WUKILL.B, qui essaie de se propager à d'autres PC.

La virulence de SYMBOS_CARDTRP.A reste actuellement faible, mais Raimund Genes, Chief Technologist for Malware de , recommande aux utilisateurs de rester vigilants. " Cette attaque est réellement une preuve de concept, et peut indiquer l'arrivée d'un nouveau type de menace mixte ", souligne M. Genes. " Les attaques visant les systèmes mobiles vont poursuivre leur évolution, et il est probable que nous verrons d'autres menaces similaires à celle-ci, mais avec des méthodes de propagation plus sérieuses, et donc avec un risque plus important. "

Après Cabir ou Skull, les virus pour téléphones mobiles commencent en tout cas à se multiplier. Reste à espérer que ces derniers ne se mettront pas à émettre automatiquement des appels téléphoniques vers des audiotel surtaxés ou à envoyer des SMS premium.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page