120 jours de prison pour l'ex-employé d'Apple qui a volé des infos concernant l'Apple Car

09 février 2024 à 17h05
2
Voler des infos sur l'Apple Car peut vous envoyer à l'ombre pour un moment...© AFP
Voler des infos sur l'Apple Car peut vous envoyer à l'ombre pour un moment...© AFP

Un ex-ingénieur d'Apple a plaidé coupable pour avoir volé des secrets industriels d'Apple au profit d'une société chinoise. Après six ans d'enquête, devra donc finalement passer trois mois derrière les barreaux.

C'est en 2018 que le FBI accuse pour la première fois Xiaolang Zhang, un ancien ingénieur de chez Apple ayant notamment travaillé sur les technologies de véhicules autonomes, d'avoir livré des secrets de son entreprise à une start-up chinoise. Après avoir initialement nié, l'homme a finalement plaidé coupable, mais ne devrait rester que quelques mois en prison, une sentence qui semble relativement légère.

Dérober des secrets pour la concurrence chinoise

C'est en 2018 que le FBI se penche sérieusement sur le cas Xiaolang Zhang, vraisemblablement sur un signalement des équipes de sécurité d'Apple. L'homme a en effet travaillé sur de nombreux projets différents au cours de son temps chez Apple, dont plusieurs types de détecteurs exclusivement dédiés aux technologies de véhicules autonomes. Il a ainsi principalement travaillé pour le « projet Titan », qui n'ambitionne rien de moins que de concurrencer Tesla ou Google sur les technologies de conduite automatique.

Mais en 2018, il prend d'abord un congé paternité, au cours duquel il se rend en Chine, avant d'informer Apple qu'il ne reviendrait pas dans l'entreprise une fois son congé arrivé à échéance. En effet, il a alors déjà signé un contrat avec Xiaopeng Motors, une start-up chinoise spécialisée, vous l'aurez deviné, dans les véhicules autonomes. Apple explique avoir repéré à l'époque son comportement suspect et évasif, et avoir rapidement décidé d'enquêter sur lui.

Il est finalement arrêté à l'aéroport de San José alors qu'il tente de s'envoler pour la Chine.

120 jours de tôle, enfin de taule pour l'ex-salarié© Shutterstock
120 jours de tôle, enfin de taule pour l'ex-salarié© Shutterstock

Trois mois de prison pour espionnage industriel, Zhang s'en sort extrêmement bien

Lors de la plainte initiale en 2018, Zhang avait d'abord plaidé non coupable, mais s'est finalement résigné à plaider coupable en 2022 au début du procès. Il faut dire que l'accusation avait de solides arguments : justement grâce à l'enquête interne d'Apple, le tribunal a pu savoir que l'accusé avait, quelques jours avant son départ, fouillé des bases de données pour récupérer des documents PDF confidentiels. L'homme a également été filmé en train de voler du matériel sur les lieux.

Pour de tels faits, Zhang risquait pas moins de 10 années de prison, ainsi que 250 000 dollars d'amende. L'accusation avait de son côté requis un an de prison, mais Zhang ne passera finalement que 120 jours derrière les barreaux, auxquels il faudra ajouter trois années de liberté conditionnelle et une amende de près de 150 000 dollars. L'homme s'en sort donc plutôt bien par rapport à d'autres affaires similaires… mais il va devoir chercher du travail ailleurs.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet