IDF 2012 : Dadi lance son premier IDF, cap sur Haswell !

11 septembre 2012 à 21h08
0
C'est à David Perlmutter également surnommé Dadi et Chief Product Officer pour Intel, que revenait la tâche d'ouvrir l'édition 2012 de l'Intel Developer Forum. Si jusqu'à présent le CEO d'Intel Paul Otellini se chargeait de cet exercice, c'est dorénavant le numéro deux du fondeur qui prend la main. Un signe d'une succession déjà en route ?

A défaut d'être sur scène, Paul Otellini aura tout de même eu un oeil sur ce premier keynote depuis l'assistance. Un keynote marqué par une vision globale du futur et en vérité finalement assez peu d'annonces. Résumé.

0000018105399967-photo-intel-idf-2012-david-perlmutter.jpg


Mise en perspective

Après être brièvement revenu sur la date anniversaire qu'est ce 11 septembre 2012, David Perlmutter a embrayé sur la nécessité de réimaginer l'informatique. Une réinvention qui ne peut passer que par une collaboration étroite avec des milliers de développeurs à travers le monde pour faire en sorte que partout, du cloud à la mobilité,cette vision puisse toucher tout le monde sur Terre. Voilà pour les ambitions.

01A9000005399969-photo-intel-idf-2012-david-perlmutter-2.jpg


Alors que le tout premier IDF a eu lieu en 1997 sous l'œil bienveillant de Gordon Moore, cofondateur d'Intel et consacrait l'informatique et le PC dans leur conception traditionnelle, l'édition 2012 met l'accent sur la mobilité. Et d'après Intel ce n'est que le début !

De nouveaux moyens d'interagir avec votre ultrabook

Avant de parler produit, Intel a évoqué deux nouvelles façons d'interagir avec ses Ultrabooks. La première est un contrôle à la voix de sa machine via un assistant vocal. Difficile ici de ne pas faire le rapprochement avec le fameux Siri d'Apple. Notamment parce qu'Intel s'est associé avec Nuance pour proposer cette fonction de reconnaissance vocale. Effectuée sur un Dell XPS 13, la démonstration était relativement convaincante, le Dragon de Nuance, bien qu'en version Beta, n'ayant pas flanché. En terme de disponibilité, cette solution vocale devrait apparaître sur certains Ultrabook Dell, en l'occurrence le XPS 13, dès le quatrième trimestre... aux Etats-Unis.

012C000005399963-photo-intel-idf-2012-nuance-dragon.jpg
012C000005399965-photo-intel-idf-2012-creative-softkinectic.jpg


L'autre moyen d'interagir avec son PC, c'est la reconnaissance gestuelle. Et ici Intel s'offre les services de Creative Labs avec une webcam 3D USB baptisée SoftKinetic. Une sorte de Kinect en clair qui ne porte presque pas le nom de la technologie du géant de Redmond. Ici et sans surprise vos mouvements gestuels sont convertis en action sur le PC.

Et pour tenter de fédérer les développeurs autour de l'informatique intuitive, Intel annonce la disponibilité d'un SDK, l'Intel Perceptual Computing SDK. Ce dernier devrait être disponible en version Beta dès le trimestre prochain et proposer la prise en charge les interactions gestuelles, faciales, la réalité augmentée ainsi que la reconnaissance vocale. Et Intel d'accompagner le tout d'un concours avec à la clé 1 million de dollars de prix sous forme d'aide marketing.

Des tablettes Windows 8 en Intel Atom

Puisque le futur s'annonce plus mobile que jamais, et à l'aulne du lancement prochain de Windows 8, Intel a tenu à revendiquer une vingtaine de design wins pour des systèmes Windows 8 embarquant un processeur Intel Atom dédié à Windows 8, nom de code Clover Trail. Sur scène quelques designs de tablettes, de convertibles ou de systèmes hybrides. Quant aux démonstrations des dites tablettes... elles se sont faites dans la douleur. La tablette Sony disposait d'un écran tactile qui ne répondait pas aux commandes alors que la tablette Lenovo conçue pour les urgentistes a causée bien des tracas à David Perlmutter.

01B3000005399941-photo-intel-idf-2012-tablette-windows-8.jpg


Haswell, processeur Core de quatrième génération

Intel a officialisé lors de ce keynote la quatrième génération de son architecture Core, nom de code Haswell. Attendue pour 2013, celle-ci est annoncée comme pensée dès le départ pour les besoins des systèmes mobiles. Toujours gravées en 22nm, les puces Haswell bénéficieront de nouvelles instructions, de nouvelles fonctionnalités en matière de sécurité et de diverses optimisations pour optimiser l'autonomie. Et Intel d'annoncer des variantes 10 Watts d'Haswell à destination des Ultrabooks notamment.

01E5000005399953-photo-intel-idf-2012-syst-me-haswell.jpg

Le système de test Haswell


Sur scène, Intel aura fait quelques démos d'Haswell en comparant ses performances graphiques sous Unigine (un benchmark DirectX 11) face à Ivy Bridge sans toutefois donner de chiffres. Plus parlante, la démonstration d'Haswell où à performance égale avec la génération précédente, la consommation de la puce est littéralement divisée par deux. En matière de consommation toujours, Intel évoque une autonomie en veille connectée 20 fois supérieure à Sandy Bridge.

012C000005399959-photo-intel-idf-2012-haswell-slide-1.jpg
012C000005399961-photo-intel-idf-2012-haswell-slide-2.jpg


De Wafer cette année, il n'en fut point question. Et si David Perlmutter a brièvement exhibé un SoC Medfield et une puce Xeon Phi, il n'y a pas eu d'avantages de détails à ce sujet.

Pas d'annonces en matière de smartphones avec Intel Inside

Difficile d'évoquer la mobilité en faisant l'impasse sur la téléphonie mobile. Intel se sera contenté pour cette keynote de parler de ses partenariats en cours, au nombre de cinq à travers le monde et de souligner la bonne exécution de sa feuille de route. Mais point ne fut question de nouveaux smartphones équipés de puces Intel x86... Affaire à suivre nous dit-on !

01E5000005399957-photo-intel-idf-2012-smartphone-intel-inside.jpg


Sécurisation des transactions et machines intelligentes

Enfin, Intel a profité de ce premier jour pour vanter à nouveau les mérites de sa technologie IPT (Intel Protection Technology) qui permet notamment de sécuriser les transactions. Pour le démontrer, Intel a fait venir MasterCard pour (re)présenter un Ultrabook doté d'un capteur NFC et de la technologie IPT : lors d'un acte d'achat en ligne, il suffit de passer sur le capteur NFC du portable sa carte de crédit pour valider l'achat, les différents éléments de la technologie IPT ayant permis au préalable de vous identifier, de confirmer qu'il s'agissait bien de votre ultrabook et de votre carte de crédit.

Enfin, Intel a fait venir sur scène un distributeur Coca-Cola quelque peu hors norme, muni d'un large écran tactile, d'une caméra HD, de capteurs NFC et d'un processeur Core i7... Rien que ça ! Au menu notamment la possibilité de se prendre en photo en buvant son Coca-Cola et de partager la photo avec ses proches.

000000FA05399939-photo-intel-idf-2012-david-perlmutter-coca-cola.jpg
000000FA05399955-photo-intel-idf-2012-distributeur-coca-cola.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony RX1 : le premier compact plein format au monde
Sony Alpha 99 : un simili-reflex à capteur plein format
Sony NEX-6 : un hybride expert et Wi-Fi plus abordable
Mobile : les applications gratuites représenteront 89% des téléchargements
Zuckerberg :
Home'n'go met l'open data au service de la recherche de logement
Go Daddy dément un piratage et évoque des problèmes internes
Bouygues met de la 4G dans ses forfaits professionnels
Développement web : Microsoft publie WebMatrix 2
Conférence Qualcomm IQ 2012 : Snapdragon S4, applications connectées et retour sur la gamme Lumia
Haut de page