Netflix est en pleine forme en 2023

Mathilde Rochefort
Publié le 19 octobre 2023 à 12h00
2023, l'année de la renaissance pour le numéro 1 du streaming mondial © Venti Views / Unsplash
2023, l'année de la renaissance pour le numéro 1 du streaming mondial © Venti Views / Unsplash

Si les récentes décisions de Netflix ont vivement été critiquées par une grande partie de ses utilisateurs, force est de constater qu'elles sont payantes pour la santé de l'entreprise. Ses résultats au troisième trimestre, de juillet à septembre, le prouvent.

Dans un contexte économique incertain, couplé à une forte baisse de la demande à la suite de la pandémie, le secteur du streaming vidéo traverse une période particulièrement difficile.

En 2022, pour la première fois de son histoire, Netflix a perdu des abonnés, poussant la plateforme à prendre des mesures drastiques. Elle a notamment mis fin au partage de compte, une fonctionnalité qui avait pourtant participé à son succès dans les années 2010.

Netflix
Clubic
Netflix
  • moodRemboursement sous 30 jours
  • devices2 connexions simultanées
  • live_tvQualité vidéo : Full HD
  • downloadLecture hors ligne disponible
  • escalator_warningEspace enfant disponible
  • Web
  • Streaming vidéo & SVOD
8 / 10
8 /10

Netflix revoit sa marge opérationnelle à la hausse

Au troisième trimestre, Netflix a engrangé 8,76 millions d'abonnés supplémentaires, dépassant les attentes de Wall Street qui tablaient sur une hausse de 5,49 millions d'abonnés. Son nombre total d'abonnés est désormais de 247,15 millions. La société attribue en partie cette performance à la fin du partage de compte.

Les résultats sont également solides en ce qui concerne ses revenus. Son bénéfice net a augmenté de 20 % pour atteindre 1,6 milliard de dollars. Son chiffre d'affaires global, lui, a connu une hausse de 8 % pour s'établir à 8,54 milliards de dollars. En conséquence, la plateforme prévoit une marge opérationnelle pour l'ensemble de l'année 2023 d'environ 20 %, se situant ainsi dans le haut de sa fourchette de prévision précédente, qui était de 18 à 20 %. Pour l'année 2024, la société voit encore plus grand et prédit des marges opérationnelles de 22 à 23 %.

En marge de son bilan financier, Netflix a annoncé une évolution de ses tarifs © mindea / Shutterstock

Netflix confirme son statut de numéro 1

Autre fait marquant, Netflix a noté une croissance impressionnante de 70 % de l'adhésion à son offre d'abonnement avec publicité, qui s'établit à 5,99 euros mensuels. L'entreprise a également annoncé une hausse du prix de la plupart de ses souscriptions, mais a tenu à maintenir celui de l'offre avec publicité. Avec ce bilan notable, Netflix assoit sa position de leader du marché du streaming.

De leur côté, la plupart de ses concurrents, à l'instar de Disney+, continuent de faire face à des défis importants et peinent à atteindre la rentabilité.

Meilleure plateforme de streaming, le comparatif en 2024
À moins de vouloir regarder une série en particulier, ce qui vous obligera logiquement à vous abonner à la plateforme où elle se trouve, il peut aujourd'hui être difficile de s'y retrouver dans l'industrie du streaming vidéo et de choisir le service qu'il vous faut. Voilà qui tombe bien, ce comparatif est là pour vous aider à y voir plus clair et à investir au mieux vos deniers !
Par Mathilde Rochefort

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise quotidiennement sur le World Wide Web.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Stellvia

Le matraquage idéologique peut donc continuer puisque la majorité y adhère.

Ikili

Ne regarde pas. Problem solved.

Les anti-je-sais-pas-quoi concernant Netflix, font tout autant de matraquage idéologique à chaque news sur Netflix…

ayaredone

Ca y est, 19,90 euros. On est à ma limite :slight_smile:

Stellvia

Tu noteras que j’ai pas dit que c’était bien ou pas, il y a un matraquage idéologique c’est une réalité, et énormément de gens y adhèrent puisque des centaines de millions de personnes payent (de plus en plus cher) pour netflix et disney c’est aussi une réalité.

frigolu

Plus qu’un matraquage idéologique, l’espèce humaine est extrêmement grégaire. La masse est totalement inscrite dans la conduite grégaire du « bon consommateur », à savoir que même si elle n’a plus un kopeck le 10 du mois, peu importe, elle ne renoncera pas à acheter le dernier iPhone, à s’abonner à NetFlix, à consommer et consommer toujours plus de gadgets et de loisirs au détriment des besoins fondamentaux. Cela met en lumière la tristesse de la vie de ces gens qui ont un travail par défaut pour « gagner leur vie » et dépensent tout en bêtises, arguant que « chacun fait ce qu’il veut de son argent ». Certes, mais ce besoin masque un malaise plus profond, voire un vide existentiel.

On a tous connu ou on connaît tous (ou presque) quelqu’un qui se plaint de n’avoir plus d’argent, mais qui arbore fièrement son smartphone dernier cri et haut de gamme payé une fortune, sans se rendre compte le moins du monde du côté paradoxal de son attitude.

En ce moment, des « sondages » montrent un regain d’intérêt pour la malbouffe, des ménages qui rognent sur la qualité alimentaire pour pouvoir continuer à payer NetFlix et autres loisirs. Cela en dit long !

hellcat1944

Si l’offre était plurielle idéologiquement ou même neutre, il n’y aurait pas de problème. Le souci c’est que le matraquage, toujours issu du même bord, se fait partout, dans tous les médias et sur toutes les plateformes, justement car la masse y adhère. Le problème c’est cette masse, pas ceux qui dénoncent légitimement cette médiocrité qui contamine toute la société.

yann214

Pfff ça me désole.
Une boite qui fait 1.6 Milliards de benef et qui augmente les prix.
On est vraiment dans une société ou c’est tout pour les actionnaires.
Plus aucune morale.
Pourquoi faire payer le prix juste aux gens si on peut leur faire payer plus ?
Tous ça pour engraisser des gens qui n’ont pas besoin de ça…

Ikili

Généralement quand même, quand on parle d’un « matraquage » de quelque chose, on a pas besoin de dire si c’est bien ou pas :smiley: . Je doute que tu trouves ça très bien, vu ta phrase.

Quand à la réalité, elle ne l’est que dans le regard de chaque personne. Je ne considère pas ça comme un matraquage. Une tendance tout au plus, oui, un matraquage, non.

Ikili

Elle l’est. Et surtout, elle est plus proche de la réalité. Il y a bien plus d’oeuvre ou de scénario, de couple ou ce que tu veux, sans aucune idée « woke » (car j’imagine que c’est ça le fameux matraquage) sur Netflix ou dans les œuvres en général qu’avec.

De plus, il serait bon d’expliquer enfin l’idée derrière, car pour certains ( et j’ai déjà entendu ) un simple couple lesbien, ou un elf noir (malgré que ça existe dans le lore) fait basculer toute une œuvre en « woke ». Comme je le dis toujours, tant qu’on ne retrouve pas une proportion plus grande d’éléments que dans la réalité, il n’y a littéralement aucun problème, et encore moins de matraquage.

Par exemple, combien de fois j’entends les personnes dire « il y a un couple lesbien/gay, c’est woke », alors que le pourcentage de population homosexuelles est de 10%. Toutes œuvres confondues sur Netflix par exemple, je te mets au défis de trouver 10% des couples représentés des les œuvres avec des connotations homosexuelles.

Pour synthétiser, non, ce n’est absolument pas du matraquage, mais une représentation de la réalité qui est tendance, voir à la limite, un peu accentuée je peu le concéder (justement car c’est tendance, donc tout le monde sort son œuvre une idéologie « woke », ce qui donne l’illusion), qui n’était pas représentée à son juste pourcentage dans les œuvres avant. Mais certains n’acceptant pas, qualifient effectivement de matraquage :slight_smile:

Et comme dit, encore une fois, il n’y a qu’une position idéologique qui a amené le sujet, qui sans quoi n’aurait jamais été abordé. A se demander d’où il vient, finalement, le matraquage…

cmoileena

En même temps il y en a beaucoup qui n’ont que ça en loisirs faute d’argent ou de déplacement. Ce n’est pas non plus si cher un abo à 12 euros voir moins faut pas abuser c’est le prix d’un paquet de clopes. L’ augmentation du prix de netflix me choque moins que celui de l’essence, de la bouffe, de l’electricité…