Le Canada place l’approche nord-américaine au cœur du FAE 2004

Par
Le 16 décembre 2004
 0

Le Forum européen de l’e-administration a fait une place d’honneur au Canada, pays ami qui tente de combiner au mieux dynamisme à l’américaine et francophonie.

Le Forum européen de l'e-administration a fait une place d'honneur au Canada, pays ami qui tente de combiner au mieux dynamisme à l'américaine et francophonie.

La 2nde édition du Forum européen de l'administration électronique ouverte à Paris La Villette les 15 et 16 décembre 2004, s'achève sur une note globalement positive, entre accent québécois et collations offertes par la "Maison d'ADELE".

Mais que vient faire le Canada dans un Forum consacré à la modernisation des administrations européennes - françaises en particulier -, au renouveau des partenariats publics/privés, à la relation "e-citoyenne" ?

Invités par l'Agence française pour le développement de l'administration électronique (www.adae.gouv.fr/adele/), des représentants du Gouvernement du Canada ont mis l'accent sir les "meilleures pratiques" du pays dans les domaines de l'administration et de la gouvernance électroniques.

Le Canada a souhaité faire une présentation de ses services gouvernementaux en ligne (Gouvernement Direct), de sa stratégie de développement haut débit au service des collectivités canadiennes ("Broadband"), des initiatives régionales et locales visant à mettre les technologies de l'information et des communications au service de tous : citoyens, entreprises, administrations.

L'invité était également sur le FAE 2004 pour assurer sa promotion, faire de nouveaux contacts et si possible, amener des partenaires potentiels à investir dans le secteur canadien des TIC.

Selon les chiffres du Gouvernement du Canada, le pays abrite 32 000 sociétés spécialisées dans les TIC. Ces entreprises emploient 545 000 personnes "hautement qualifiées".

Par ailleurs, le Canada affirme que le secteur contribue fortement à son produit intérieur brut (PIB), à hauteur de "55,4 milliards de dollars par an ou 5,5% de sa production totale."

Il est donc temps de faire fortune au Canada en reliant par un portail Internet tous les acteurs du sirop d'érable canadien...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top