Oracle conclut un accord définitif pour le rachat de PeopleSoft

Par
Le 13 décembre 2004
 0

Au terme d'un interminable bras de fer, l'éditeur américain Oracle a finalement réussi à conclure un accord définitif pour le rachat de PeopleSoft

Au terme d'un interminable bras de fer, l'éditeur américain Oracle a finalement réussi à conclure un accord définitif pour le rachat de PeopleSoft

Larry Elisson a enfin gagné. Au terme d'un interminable bras de fer de plus de 17 mois, l'éditeur américain Oracle a finalement réussi à conclure un accord définitif de rachat avec le conseil d'administration de PeopleSoft.

Malgré la réussite technique de son OPA en novembre et le contrôle de 61% du capital de PeopleSoft, Oracle n'avait pas réussi à convaincre le conseil d'administration de l'éditeur qui comptait s'appuyer sur un dispositif juridique baptisé "pilule empoisonnée" pour retarder la fusion.

Oracle a donc fait une ultime offre à 26,50 dollars, supérieure de près de 10% à l'offre de son OPA, pour obtenir le feu vert du conseil d'administration de PeopleSoft qui devrait donc lever tout frein à la fusion. Le coût total de l'opération devrait ainsi se chiffrer à 10,3 milliards de dollars.

Avec un chiffre d'affaires de 1.31 Md$ pour Oracle et 538 M$ pour PeopleSoft, le futur ensemble restera toutefois loin derrière 106 et son CA de 2.64 Md$. Il devra en outre se méfier de la stratégie d'IBM, très présent dans les infrastructures mais qui se refuse, pour le moment, à prendre pied sur le marché de l'ERP, et bien sûr de Microsoft qui a récemment déployé une vaste gamme de progiciels de gestion pour les PME.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top