François d’Aubert lance le concours de création d’entreprises innovantes

Par
Le 08 décembre 2004
 0

Le ministre délégué à la recherche lance la 7ème édition du concours national de création d’entreprises de technologies innovantes.

Le ministre délégué à la recherche lance la 7ème édition du concours national de création d'entreprises de technologies innovantes.

François d'AUBERT ministre délégué à l'industrie, a lancé l'édition 2005 du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes.

Doté d'un budget de 30 millions d'euros, soutenu par l'Etat français, l'ANVAR et le Fonds social européen, l'objectif d'un tel concours est de soutenir "des entreprises à fort potentiel de développement".

"Recevoir jusqu'à 450 000 euros, permettant de couvrir 50% des dépenses liées au démarrage d'une activité, est loin d'être négligeable", a souligné François d'AUBERT le 6 décembre 2004 lors d'un point presse en présence de Jean-Pierre DENIS, président de l'Agence française de l'innovation (ANVAR).

Le ministre a rappelé que le concours apporte plus qu'une subvention : un accompagnement.

Par ailleurs, François d'AUBERT estime le bilan du concours "incontestablement très bon". Depuis son lancement en 1999, "9500 candidats ont participé au concours, 1400 lauréats ont été sélectionnés, 650 entreprises créées dans ce cadre, ces entreprises ayant généré plus de 3000 emplois hautement qualifiés".

En outre, a insisté le ministre délégué à la recherche, "plus de 90% des entreprises créées dans le cadre du concours existent toujours."

Pour conclure, François d'AUBERT a souligné que le concours "contribue largement à la valorisation économique de la recherche publique, puisque près de 40% des lauréats en sont issus."

Le concours d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes compte parmi les dispositifs d'accompagnement mis en place par les pouvoirs publics : aides de l'ANVAR, Crédit d'impôt recherche, Fonds d'amorçage, FCPI, etc.

Toutefois, a conclu François d'AUBERT, "nous avons encore du pain sur la planche si nous voulons être l'un des pays où créer et développer une entreprise innovante est le plus aisé".

Des propositions en ce sens seront détaillées par le ministère français délégué à la recherche début 2005.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top