Avec Snocap, l'inventeur de Napster retourne sa veste

Par Jérôme Bouteiller
le 07 décembre 2004
 0

Après avoir inventé Napster en 1999, Shawn Fanning lance Snocap, un nouveau service cherchant à encadrer la diffusion de fichiers musicaux sur les réseaux peer-

Après avoir inventé Napster en 1999, Shawn Fanning lance Snocap, un nouveau service cherchant à encadrer la diffusion de fichiers musicaux sur les réseaux peer-

Quelques jours après les annonces concernant Peer Impact, une autre société entend réconcilier peer-to-peer et industrie du disque. Créée par Shawn Fanning, l'inventeur du premier Napster, cette nouvelle société baptisée Snocap entend proposer des outils de sécurisation des fichiers musicaux sur les réseaux peer-to-peer.

La grande idée de snocap est d'associer une nouvelle plate-forme de gestion des droits (DRM) aux fichiers en circulation sur les plates-formes peer-to-peer. Contrairement aux formats sécurisés comme le Windows Media de Microsoft, il n'existe en effet pas de technologie efficace pour contrôler la diffusion des MP3 ou des DivX. Une fois identifiés par cet outil de DRM, les plate-forme P2P peuvent soient obéir aux majors en bloquant les fichiers sous copyright, soit monétiser leur trafic en proposant à leurs utilisateurs d'acquitter des droits pour pouvoir télécharger ces fichiers.

En attendant des accords avec les éditeurs de réseaux peer-to-peer, la société a en tout cas réussi à séduire Universal Mobile qui accepte que l'ensemble de son catalogue de titres soit identifié par Snocap. Sony Music serait également très intéressé par cette technologie dans le cadre du projet MashBoxxx de réseau Peer-to-peer légal également.

A l'image des technologies développées par AltNet sur Kazaa, Shawn Fanning semble croire que le peer-to-peer, même "légalisé", reste un formidable outil de promotion et de distribution décentralisée des fichiers musicaux, alors que des iTunes Music Store ou des Od2 proposent des téléchargement centralisés. Reste à convaincre les éditeurs de plate-forme peer-to-peer d'adopter un tel système de DRM et bien sûr à expliquer aux internautes de songer à payer les téléchargements. Et il n'est pas évident que Shawn Fanning soit le plus légitime pour le faire...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Une entreprise récupère les trottinettes de Lime et Bird... pour les leur
Un astronaute devenu différent de son jumeau après un voyage d’un an dans l’espace
Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
scroll top