Oracle veut augmenter sa part de marche dans les serveurs d'application

Par
Le 25 novembre 2004
 0

N°1 des bases de données, Oracle entend également augmenter ses parts de marche sur le segment des serveurs d'application actuellement domine par BEA ou IBM.

N°1 des bases de données, Oracle entend également augmenter ses parts de marche sur le segment des serveurs d'application actuellement domine par BEA ou 17.

Alors que le bras de fer avec Peoplesoft continue, Larry Ellison donne un nouvel objectif a ses équipes. Numéro 1 mondial des bases de données informatiques, l'éditeur américain Oracle entend également augmenter ses parts de marche sur le segment des serveurs d'application actuellement domine par BEA weblogic ou IBM websphere.

Baptisé sobrement "Application server 10g", le serveur d'application oracle représente environ 19.5% du marché selon IDC et se situe derrière BEA (26.3%) et IBM (29.2%) mais loin devant Microsoft ou encore Sun. Optimiste, Oracle affirme également observer une croissance de 22% de ses ventes annuelles et serait même déjà deuxième, devant BEA, sur certains marchés européens.

Compatible J2EE et pensé pour les web services ou le grid computing, "Application server 10g" revendique également le statut de "suite logicielle" et embarque de nombreux composants permettant la création d'un portail, la gestion des identités des salariés, le décisionnel, la mobilité ou encore l'intégration.

Séduisant sur le papier, le serveur d'application d'Oracle n'aurait pour le moment séduit que 23% des 90.000 clients d'Oracle utilisant ses bases de données. La société américaine mise en tout cas sur cette nouvelle brique à mi-chemin entre les infrastructures et les applications pour renforcer sa position dans l'informatique professionnelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top