Orange lorgnerait sur l'opérateur cellulaire italien Wind

09 novembre 2004 à 00h00
0
Selon le quotidien italien La Repubblica, pourrait racheter l'opérateur cellulaire Wind et implanter sa marque Orange de l'autre côté des alpes

Après deux années de restructuration, France Telecom part à nouveau à la conquête de nouveaux marchés. Selon le quotidien italien La Repubblica, France Telecom pourrait racheter l'opérateur cellulaire Wind et implanter sa marque Orange de l'autre côté des alpes.

Les PDG des deux groupes, Thierry Breton et Paolo Scaroni se seraient régulièrement rencontrés ces dernières semaines mais ENEL, actuel propriétaire de Wind, dément toutefois l'existence de tels pourparlers.

Numéro trois du marché italien derrière Telecom Italia et Vodafone, Wind n'est toutefois pas un inconnu pour le groupe France Telecom puisque ce dernier en possédait plus de 26% il y a encore deux ans avant d'avoir à les céder pour financer sa dette.

Selon la presse économique, le rachat de Wind à Enel pourrait coûter à France Telecom près de 13 milliards d'euros dont 6 milliards en cash et 7 milliards de reprise de dette de l'opérateur mobile. Lundi soir, le cours de l'action France Telecom était en baisse de 1.03% à la bourse de Paris.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Assassin's Creed Valhalla : Ubisoft annonce le report de la première extension
La série Warrior reviendra finalement pour une saison 3, mais sur HBO Max
Coinbase fait une entrée fracassante en Bourse et est valorisé à plus de 70 milliards de dollars
Cdiscount Occasion, le coin des bons plans entre particuliers
Oxenfree 2: Lost Signals s'annonce sur PC et Switch pour cet automne
Plex, le spécialiste du hub multimédia, lève 50 millions de dollars
TCL Fold 'n Roll, un prototype de smartphone enroulable ET pliant
Test Google Nest Hub 2nde Gen : l’écran connecté qui surveille votre sommeil
Une faille permet de bloquer un compte WhatsApp grâce au numéro de téléphone associé
Fuites de données : Facebook ciblé par une nouvelle enquête en Europe
Haut de page