L’internaute est-il plus ouvert au débat démocratique ?

08 novembre 2004 à 00h00
0
Les internautes zapperaient moins les points de vue politiques qu'ils ne partagent pas que le reste de la population, selon le Pew Internet Project.

Plus que le reste de la population américaine, les internautes américains s'intéressent à des approches multiples des problématiques politique, économique et sociale, selon le Pew Internet & American Life Project (www.pewinternet.org).

A l'occasion de la présidentielle US, l'organisation a réalisé et publié avec l'aide du département des sciences de l'information de l'Université du Michigan un rapport sur l'impact d'Internet dans le débat démocratique daté du 27 octobre 2004.

Habitués de la navigation, de la recherche d'information, des messageries, des forums et du dialogue en ligne, les "branchés" zapperaient moins les points de vue politiques qu'ils ne partagent pas que les "non internautes".

Selon les auteurs du rapport, Internet contribue à la prise de conscience politique des citoyens. La "politique numérique" met le citoyen dans une position de recherche active d'informations émanant de sources variées.

A l'occasion de la campagne présidentielle américaine qui s'est conclue le 2 novembre dernier par la réélection du républicain George W. BUSH, 40% des foyers américains disposant d'un accès au Net se sont informés sur les candidats et leurs programmes en ligne, soit une proportion deux fois plus importante qu'en 2000.

Bien que la télévision reste le support privilégié, 31% des internautes américains disposant d'une connexion haut débit affirment qu'Internet a été leur principale source d'information durant cette course à la Maison Blanche.

Malgré l'augmentation du nombre de sites politiques engagés et de blogs, ces sites entre journaux intimes et quotidiens en ligne, il semble que ce soit la presse en ligne officielle qui ait bénéficié de l'engouement des internautes.

59% des internautes américains ont privilégié les sites médias classiques (CNN, ABC, CBS, NBC, NPR, etc.) 18% d'entre eux se sont également rendus sur des sites étrangers de la BBC à Al Jazeera ; 11% sur des sites alternatifs comme AlterNet.org ou NewsMax.com ; 10% se sont dirigés vers les sites d'organisations citoyennes comme MoveOn.org ; 10% sur des sites d'organisations religieuses comme la Christian Coalition.

La seule tranche d'âge à avoir voté majoritairement pour le candidat démocrate (à 54%) est celle des jeunes adultes. Sans surprise, les supporters de John KERRY ont plus tendance à se rendre sur des sites alternatifs que ceux de George W.BUSH.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Vivlio Touch Lux 5 : faut-il craquer pour la moins chère des liseuses Vivlio ?
Windows 10 Sun Valley : la nouvelle barre des tâches dispo pour toutes les versions de l'OS
Test Huawei MateBook D16 : un ordinateur polyvalent et attractif
Intersport lance sa marque de trottinettes électriques : OZE
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web... Pour appliquer plus facilement la censure ?
Freebox : mise à jour des serveurs, des améliorations bienvenues dont la prise en charge du Samba v2 et v3
Pénuries,
Le marché des dérivés en crypto-monnaies atteint le volume d’échange de la Bourse de New York
Google : un petit Easter Egg transpose vos résultats sur Mars pour célébrer le vol d'Ingenuity
Yokô Tarô (NieR) serait déjà au travail sur un nouveau jeu indé chez Square Enix
Haut de page