Le FBI fait fermer des sites européens du réseau altermondialiste IndyMedia

11 octobre 2004 à 00h00
0
Par l'intermédiaire du FBI, la justice américaine a obtenu la fermeture de plusieurs sites web européens du réseau altermondialiste IndyMedia.org

Les Etats-Unis vont encore se faire des ennemis... Par l'intermédiaire du FBI, la justice américaine a obtenu la fermeture de plusieurs sites web européens du réseau altermondialiste IndyMedia.org.

Cette histoire un peu compliqué a commencé en 2003, à Genève, en marge du G8 d'Evian avec le dérapage d'une manifestation altermondialiste et l'arrestation de plus de 200 personnes par la police helvétique. Quelques mois plus tard, un internaute décide de publier sur le site nantais de Indymedia.org les photos et les noms de deux policiers suisses indiquant qu'ils appartiennent précisément à la cellule responsable de ces arrestations.

Estimant cette publication illégale, la justice suisse a demandé à IndyMedia de retirer ces publications hébergées sur des serveurs géographiquement basés aux Etats-Unis. Devant son refus, elle a obtenu de la part du Ministère Américain de la Justice (DOJ) la saisie des Disques durs des serveurs en fin de semaine dernière, entrainant la fermeture de nombreux sites locaux IndyMedia hébergés sur les mêmes serveurs.

Entre protection de l'anonymat d'un policier et liberté d'expression, cette affaire jette tout de même un froid. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a demandé une enquête sur l'opération menée contre Indymedia et la ligue Odebi parle de son côté de censure et d'actes d'intimidations à l'égard du réseau IndyMedia, plutôt hostile à la politique menée actuellement par la Maison Blanche...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

UE : La pollution industrielle fait place Net
T-Mobile commercialisera un MDA III (Qtek 9090) sans appareil photo numérique intégré
Steve ROSENBLUM :
Meteor, jeu de casse briques désormais compatible avec les Pocket PC VGA
Jacques Chirac veut faire de la France une référence en Chine
UE : La pollution industrielle fait place Net
T-Mobile commercialisera un MDA III (Qtek 9090) sans appareil photo numérique intégré
Steve ROSENBLUM :
Meteor, jeu de casse briques désormais compatible avec les Pocket PC VGA
Jacques Chirac veut faire de la France une référence en Chine
Haut de page