IBM Websphere 6.0 se met au service des process de l'entreprise

Jérôme Bouteiller
06 octobre 2004 à 00h00
0
Fidèle à sa devise du "eBusiness OnDemand", dévoile la version 6 de WebSphere, un serveur d'application désormais orienté vers les process de l'entreprise

Du nouveau dans le middleware. Fidèle à sa devise du "eBusiness OnDemand", le groupe américain IBM dévoile cette semaine la version 6 de WebSphere, son serveur d'application désormais orienté vers les process de l'entreprise.

Fort de plus de cinq ans d'expérience, de près de 87.000 entreprises clientes et de 41,3% de parts de marché (source Gartner) sur ce segment, IBM indique avoir investi un milliard de dollars dans cette nouvelle version qui ne comporte toutefois pas de fonctionnalités révolutionnaires.

Certifiée J2EE 1.4, cette nouvelle version continue de proposer des outils d'autonomic computing avec des fonctions étendues d'auto-diagnostic et d'auto-réparation des pannes. IBM a également travaillé sur la simplification de la programmation (IBM Rational Web Developer) et sur un meilleur support des web services avec notamment l'adoption de outils WS-Security et WS-Transaction. L'objectif est la mise en place d'une infrastructure orientée services (SOA), conformément à la vision stratégique d'IBM d'un système d'information "OnDemand".

Enfin, IBM annonce une version pour PME baptisée WebSphere Application Server Express ainsi que de nouveaux outils de logistique (WebSphere Product Center) ou de mobilité (WebSphere Everyplace).

Face à la concurrence de BEA ou Oracle, la stagnation du marché ou l'apparition de serveurs d'application opensource chez JBOSS ou RedHat, IBM reste confiant en mettant en avant son coût total de possession (TCO), son respect des standards, son engagement dans l'opensource (Eclipse, linux), son business model souple et ses nombreuses innovations technologiques visant à différencier websphere des autres serveurs d'application J2EE.

Malgré une activité dans l'ECM avec sa gamme Lotus, IBM Software entend rester dans les infrastructures logicielles avec sa gamme de serveurs d'applications Websphere, ses bases de données DB2, ses outils d'administration Tivoli ou de développement Rational. Reste à savoir si cette stratégie sera pertinente face à celles d'Oracle ou Microsoft qui cherchent au contraire à couvrir l'ensemble des besoins de leurs clients en proposant infrastructures (Bases de données, serveurs d'applications) et progiciels (ERP, ECM, RH, etc...).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
scroll top