RedHat rachète l'activité serveur web de Netscape

Par Jérôme Bouteiller
le 04 octobre 2004 à 00h00
0

Face à Apache, l'éditeur opensource RedHat bien connu pour sa distribution Linux a décidé de racheter à AOL l'activité serveur web de Netscape pour 20 M$

Face à Apache, l'éditeur opensource RedHat bien connu pour sa distribution Linux a décidé de racheter à AOL l'activité serveur web de Netscape pour 20 M$

Le logiciel libre veut sa part du gateau de l'informatique professionnelle. Face à Apache, l'éditeur opensource RedHat bien connu pour sa distribution Linux a décidé de racheter à AOL l'activité serveur web de Netscape pour 20 millions de dollars en cash.

Les applications concernées par cette opération font partie de la Suite Netscape Enterprise et incluent les solutions Netscape Directory Server et Netscape Certificate Management System. prévoit de commercialiser ces produits avec son Architecture Open Source (OSA) dans les 6 à 12 prochains mois.

"Le principal objectif de Red Hat est de créer un environnement informatique sécurisé au sein de l'entreprise " a déclaré Paul Cormier, Vice-Président et Directeur Ingénierie chez Red Hat. " Directory Server et Certificate Management System permettront d'intégrer le poste de travail à un ensemble de services informatiques sur le réseau qui, jusqu'ici, n'étaient disponibles qu'auprès d'un petit groupe de fournisseurs propriétaires. "

" Nous sommes convaincus que l'acquisition de ces actifs de Netscape est stratégiquement très avantageuse à long terme pour le marché de l'open source et les clients de Red Hat Enterprise Linux " a confié Matthew Szulik, Président et CEO de Red Hat en ajoutant " Les solutions Directory Server et Certificate Management System ont déjà été largement déployées dans de nombreuses entreprises et constituent des éléments aboutis des logiciels d'infrastructure. Ces technologies offriront un dispositif de commande doté de certificats pour l'ensemble du trafic dans l'architecture open source. "

Cette acquisition devrait permettre à RedHat de prendre son indépendance vis-à-vis des logiciels conçus par la fondation Apache et ainsi proposer une suite complète, certes "opensource", mais avant tout conçue pour gagner de l'argent sur le lucratif marché de l'informatique d'entreprise.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Microsoft vaut maintenant 1 billion de dollars
Google évite son redressement fiscal de plus d'un milliard d'euros
🎯 French Days 2019 : les tops bons plans du vendredi !
Comparatif 2019 : notre sélection des meilleures souris gamer
Galaxy Fold : Samsung force iFixit à dépublier son article de démontage
Nintendo : la Switch
Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel
Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang, plus de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
scroll top