UCatchIt s’intéresse au "tracking VoIP" et au paiement à l’appel

Ariane Beky
27 septembre 2004 à 00h00
0

UCatchIt, société spécialisée dans la mesure d’audience couplée à l’analyse e-CRM, ajoute à ses solutions de "web tracking", le "tracking VoIP".

UCatchIt, société spécialisée dans la mesure d'audience couplée à l'analyse e-CRM, ajoute à ses solutions de "web tracking", le "tracking VoIP".

UCatchIt (prononcez "iou katch it"), société française spécialisée dans la mesure d'audience associée à l'eCRM, se déclare prête pour le "Pay Per Call".

Avant d'en arriver-là, le département R&D de UCatchIt (www.ucatchit.com) a développé un outil qui combine web-tracking et gestion "one-to-one" de la relation clients par voie électronique.

Comme cela fonctionne ? Lors de la connexion sur un site de commerce en ligne, un numéro d'identifiant est attribué à chaque internaute et chaque page web visitée est marquée. Grâce à ce marquage, plusieurs informations, du contenu d'un formulaire au montant d'une transaction, peuvent être liées et analysées par la suite.

Constatant la démocratisation de technologie VoIP (voix sous protocole Internet), la direction de UcatchIt a choisi de proposer en plus d'un service de "web tracking" un outil de mesure d'audience adapté à la téléphonie sous IP (ou "tracking VoIP").

En théorie, contacté via la téléphonie sous IP, un téléopérateur peut informer en temps réel le cyberconsommateur. Grâce à l'outil UcatchIt, l'agent devrait pouvoir ajouter aux données clients : heure et motif de l'appel, convenir de l'envoi d'un courrier électronique ou d'un SMS...

La solution peut accompagner les prestataires qui souhaitent, en plus d'un service de liens sponsorisés au "Pay Per Clic" (paiement au clic), fournir aux sites de commerce en ligne et à leurs administrateurs un service au "Pay Per Call" (paiement à l'appel.)

Le paiement au clic est utilisé par les services de positionnement payant de sites Internet dans les moteurs de recherche que proposent des sociétés telles que Espotting, Overture et Google. Le "Pay Per Call", de son côté, est basé sur la redirection automatique de l'appel téléphonique de l'internaute ("CallTo") vers le commerçant.

L'outil développé par UCatchIt sur une technologie propriétaire permet de mesurer le retour sur investissement d'une campagne au coût par clic, et demain au "Pay Per Call".

Aux Etats-Unis, plusieurs prestataires s'intéressent au "Pay Per Call", dont la société Findwhat qui vient de fusionner avec Espotting. Findwhat a lancé début septembre 2004 son service de positionnement payant au "Pay Per Call". Il est probable que la France suive le mouvement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top