ExtendedSystems présente son outil de CRM pour ordinateurs de poche

Par Jérôme Bouteiller
le 17 septembre 2004 à 00h00
0

Spécialiste des technologies mobiles, ExtendSystems dévoile sa solution OneBridge Mobile Sales de gestion de la relation client sur ordinateur de poche

Spécialiste des technologies mobiles, ExtendSystems dévoile sa solution OneBridge Mobile Sales de gestion de la relation client sur ordinateur de poche

Les VRP changent de méthode. Spécialiste des technologies sans-fil et mobiles, la société américaine ExtendedSystems dévoile sa solution OneBridge Mobile Sales de gestion de la relation client sur ordinateur de poche. Partenaire historique de Hewlett-Packard, la société fournissait initialement des modules bluetooth avant de se recentrer dans le logiciel avec notamment des bases de données embarquées ou des solutions de messagerie.

Disponible sur PocketPc, Palm OS et bientôt Symbian UIQ, One Bridge Mobile Sales se présente sous la forme de quatre modules de gestion des contacts, gestion des entreprises, gestion des projets et de gestion du temps, indépendants des applications de base Windows Mobile. Le logiciel associe des éléments de ces quatre modules permettant à un salarié sur le terrain d'assurer la gestion commerciale, la gestion des stocks ou la gestion comptable avec un simple ordinateur de poche.

ExtendedSystems fournit à la fois un logiciel client pour ordinateurs et ordinateurs de poche et la plate-forme serveur baptisée Onebridge, à intégrer dans le système d'information de l'entreprise. S'appuyant sur un réseau de partenaires intégrateurs et opérateurs, la société revendique une ouverture avec les principales bases de données (IBM, Oracle, Microsoft, MySQL, ...) et les grands progiciels de gestion (SAP, Oracle, Siebel, Baan, etc...).

Selon la société, les gains de productivité sont nombreux : élimination du papier, réduction des cycles de facturation, gain de temps, meilleure qualité dans la relation client, sauvegarde des données, meilleure motivation des salariés, etc... assurant un retour sur investissement relativement rapide puisque la licence du logiciel se limite à 650 euro par salarié (auxquels il faut bien évidement ajouter le coût du matériel, de l'intégration et la connexion cellulaire).

La société revendique 3500 clients et développe de nombreuses solutions verticales pour des secteurs aussi variés que l'industrie pharmaceutique, les transports, la finance ou encore les télécoms et mise sur la généralisation des accès data mobiles (gprs, umts, wifi, ...) pour généraliser ses applications de CRM, de messagerie ou d'extranet mobile au sein des entreprises.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top