Avec le 7100, BlackBerry réinvente le clavier de ses smartphones

Jérôme Bouteiller
10 septembre 2004 à 00h00
0
Le constructeur canadien dévoile son nouveau Blackberry 7100, un smartphone doté d'un clavier mécanique d'un nouveau genre

Le clavier est à la mode... Le constructeur canadien RIM dévoile son nouveau Blackberry 7100, un smartphone GSM/GPRS bluetooth basé sur un logiciel propriétaire et doté d'un clavier mécanique d'un nouveau genre, commercialisé dans un premiers temps exclusivement par T-Mobile USA.

Baptisé SureType cette solution se compose d'une part d'un nouveau type de clavier, à mi-chemin entre un clavier numérique traditionnel et un clavier alphanumérique, et dont chaque touche donne accès à deux lettres ou un chiffre, et d'autre part d'un logiciel permettant une saisie prédictive à la manière de T9.

En attendant la solution FastTap cherchant elle aussi à combiner saisie numérique et alphabétique dans un minimum d'espace, le "SureType" de RIM devrait permettre à ses BlackBerry de poursuivre leur progression sur un segment également revendiqué par Nokia avec ses Communicator (9300 et 9500), PalmOne et ses Treo, Sony Ericsson avec le P910, Benq avec le P50 ou encore Siemens avec le SK65.
Modifié le 20/09/2018 à 15h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Soldes : le meilleur des bons plans de ce mercredi soir (2ème démarque)
Fujifilm annonce le GFX100S, un moyen format de 102 Mp prometteur
Avec OVNI(s) et ses bonnes ondes, on a envie de croire en 2021
Voici le Leica M10-P Reporter, un boîtier en édition limitée en hommage à la photo de reportage
Skate : le prochain opus de la licence est développé par Full Circle
Puyo Puyo Tetris 2 arrive sur Steam le 23 mars
Test Philips 55OLED855 : un écran OLED très fin pour une image profonde
PlayStation Plus : Control Ultimate Edition, Concrete Genie et Destruction AllStars offerts en février
Norton lance son offre Soldes avec la solution 360 Deluxe à moins 57%
Carton plein pour Hitman 3, qui a déjà rentabilisé ses coûts de développement
Haut de page