Le Canada lance son plan d’action anti-spam

01 juin 2018 à 15h36
0
Le ministère canadien de l'industrie a dévoilé mardi son plan de lutte contre l'envoi massif de courriers électroniques commerciaux non sollicités.

Après les initiatives européenne et américaine, le Canada a lancé le 11 mai 2004 son "plan d'action anti-pourriel."

L'envoi massif de courriers électroniques commerciaux non sollicités, les "pourriels" ou "spams", est devenu un "problème économique et social majeur", a déclaré Lucienne ROBILLARD, ministre canadienne de l'industrie.

"Obstacles au commerce électronique légitime", ces messages non sollicités, le plus souvent publicitaires et/ou pornographiques, pourvoyeurs potentiels de virus informatiques, représentent "plus de la moitié du courrier électronique circulant dans le monde", a ajouté la ministre.

Par ailleurs, a poursuivi Madame ROBILLARD, le traitement et la gestion du spam "rendent le coût de l'utilisation légitime d'Internet plus élevé qu'il ne devrait l'être."

Ottawa, en collaboration avec le secteur privé et les représentants de consommateurs, a donc estimé nécessaire la mise en place d'un plan d'envergure (http://e-com.ic.gc.ca/epic/internet/inecic-ceac.nsf/fr/h_gv00246f.html).

Ce plan regroupe les mesures en faveur d'une plus grande information des citoyens, d'une meilleure application et d'un éventuel renforcement de la législation existante (protection des renseignements personnels et documents électroniques, concurrence et code criminel), d'une utilisation plus large de la technologie, et de la coopération internationale dans la lutte anti-spam.

Le groupe de travail ministériel chargé de superviser ce plan national "présentera ses conclusions" au printemps 2005.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Loi numérique : Les parlementaires socialistes vont saisir le Conseil constitutionnel
Le CNED et l’UFC d’Alger coopèrent dans la formation à distance
Logiciels pour téléphones : Openwave rachète Magic4
Brevets logiciels : Les éditeurs s’interrogent sur la position du gouvernement
AOL mise sur la qualité de service pour s'imposer
Loi numérique : Les parlementaires socialistes vont saisir le Conseil constitutionnel
Le CNED et l’UFC d’Alger coopèrent dans la formation à distance
Brevets logiciels : Les éditeurs s’interrogent sur la position du gouvernement
Logiciels pour téléphones : Openwave rachète Magic4
AOL mise sur la qualité de service pour s'imposer
Haut de page