Eric DUMOUCHEL, fondateur et président d'ULTIMedia, pionnier français des bornes interactives

01 juin 2018 à 15h36
0
Eric DUMOUCHEL présente les points forts d'ULTIMedia, un constructeur qui a su s'imposer dans la création de bornes et l'intégration de solutions interactives.

AB - Eric DUMOUCHEL, bonjour. Pouvez-vous présenter votre parcours, ainsi que l'activité d'ULTIMedia ?

ED - Bonjour. Je suis entré aux Arts Decoratifs à l'âge de 26 ans, j'ai exposé mes créations à Beaubourg ainsi qu'au Musée des Arts Décoratifs et présenté une ligne de mobilier à l'Hôtel des Arts. Par la suite, j'ai pris la direction d'un cours de Design à l'université Paris VIII.

Dès 1986, j'ai présenté mes premiers projets utilisant les outils informatiques rudimentaires d'alors. En 1987, j'ai fondé une agence d'architecture. Quatre ans plus tard, j'ai créé une première borne géante à géométrie variable pour le compte de la Fédération du bâtiment.

J'ai fondé ULTIMedia en 1993 sur fonds propres. La société a développé son expertise dans l'installation des bornes d'extérieur dédiées à l'information et à l'orientation. La société a initié de nombreux projets high-tech et créé des concepts spécifiques dans les domaines les plus divers, du mobilier urbain aux bornes interactives :

Création en 1995 du premier cyber-espace pour la Direction des armées du SIRPA Terre, réalisation en 1996 d'une borne ultra-plate et, en 1998, 90 bornes Internet fournies au World Economic Forum de Davos.

ULTIMedia a également développé le concept de business center Cyberkiosk (installé dans plusieurs hôtels : Méridien, Métropole Monaco, etc.) et celui des bornes d'affichages dynamiques.

Parallèlement à la conception de bornes, ULTIMedia conçoit des logiciels dédiés tels que Espot, Netspot, Cerbere, Agora Studio et le dernier-né, le programme d'orientation et d'information interactif Novae.

AB - Aujourd'hui, comment se porte ULTIMedia sur le marché de la conception de bornes interactives ?

ULTIMedia dispose d'un effectif de 15 personnes, d'une surface d'implantation de 2000 m² près d'Enghien-Les-Bains (Val d'Oise). La société a déposé 86 modèles de bornes, et 2000 unités ont été produites depuis sa création en 1993.

En 2002, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 554 600 euros, et de 874 000 euros en 2003. Parmi ses références, 80 grands comptes (la NASA, la DGI, la SNCF, France Télécom, Arte, IPM, La Poste, etc.) et 66 collectivités, dont les Conseils généraux de la Seine-Saint-Denis et du Val d'Oise.

AB - Sur un marché qui a largement bénéficié de l'expansion d'Internet, quid de la demande pour les kiosques et bornes, "Metropolis" par exemple ?

ED - "Metropolis" n'est pas un kiosque, mais une borne d'extérieur, borne murale encastrée de type ATM. La première a été installée à Chaumont dans le Vexin pour de l'information citoyenne.

Concernant le marché des bornes et des services Internet, celui-ci est effectivement en pleine expansion. D'ailleurs, la moitié des modèles développés par ULTIMedia est dédiée aux services en ligne.

Depuis les premières générations de bornes, pour le SIRPA notamment, de nombreux axes applicatifs se sont ouverts aux utilisateurs, par exemple : l'extranet - bornes pour le Centre de formation de la profession bancaire ; l'ensemble de l'intranet du personnel de Coca Cola à Atlanta city (Etats-Unis) ; les bornes de services citoyens ; les systèmes d'achat en ligne de services (voyage, transport, réservations...) ; la promotion touristique ; l'aide à la vente de véhicules d'occasion (pour BMW).

AB - A travers l'élaboration de projets spécifiques, la conception de bornes solaires Internet ou encore l'Internet mobile, ULTIMedia est-il prêt pour affronter l'avenir ?

ED - Constructeur de technologies interactives, ULTIMedia est prêt pour l'avenir. La société propose, parallèlement aux bornes à applications Internet, des "bornes automates" telles celles conçues pour le centre de traitement du courrier international de Roissy, les premières bornes de "ticketing" qui viennent d'être installées au 2e étage de la Tour Eiffel, ou encore des bornes d'assistance cosmétique.

Nous avons également développé une nouvelle génération de bornes d'orientation dynamiques avec le logiciel Novae pour les zones industrielles du S.A.N de Cergy Pontoise, et proposé une version inattendue d'orientation pour cimetières !

Par ailleurs, il y a plus d'un an, nous avons développé la première borne solaire du monde avec techno Internet par GPS - aucune connexion filaire - Si la vocation initiale des bornes est d'être sédentaires, elles peuvent également jouer un rôle majeur dans le domaine de l'évènementiel, le Forum de Davos reste une belle référence dans ce domaine.

Nous travaillons donc ponctuellement sur l'idée de mobilité.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Creative annonce le D.A.P Jukebox 3
Haut de page