Real Networks ne veut pas être le nouveau Netscape

Par
Le 22 décembre 2003
 0

Après Netscape ou AOL, c'est au tour de RealNetworks d'accuser Microsoft d'abus de position dominante dans les lecteurs audiovisuels

L'histoire se répète... Après Netscape dans les navigateurs web puis AOL dans les logiciels demessagerie instantanée, c'est au tour de RealNetworks, l'inventeur du streaming et de nombreux logiciels, d'accuser Microsoft d'abus de position dominante dans les lecteurs audiovisuels avec le Windows Media Player. La société dirigée par Rob Glazer a déposé une plainte auprès d'un tribunal californien et réclame près d'un milliard de dollars de dommages et intérêt à Microsoft.

Tout comme les logiciels Internet Explorer ou Windows Messenger, le Windows Media Player est présent par défaut dans les dernières versions de Windows XP ou Windows Mobile, rendant la tâche d'autant plus ardue pour RealNetworks, dont le logiciel RealONE Player doit être téléchargé sur internet.

Cependant, RealNetworks continue de revendiquer la première place sur ce marché en mettant en avant le million de téléchargements hebdomadaires de son logiciel, ce qui permet d'ailleurs à Microsoft de se présenter en simple challenger de RealNetworks afin de nuancer les accusations d'abus de position dominante.

Ce nouveau procès américain renforce en tout cas les positions de la commission européenne, qui dénonce ces couplages de logiciels depuis déjà plusieurs mois, et qui pourrait décider dans les prochains mois de sanctions contre Microsoft, l'obligeant à distribuer les logiciels de ses concurrents, faute de vouloir ou pouvoir retirer ses propres applications..

Menacé sur les PC, RealNetworks dispose néanmoins d'une bonne position concurrentielle sur d'autres environnements comme les téléphones mobiles où son logiciel, le RealOne mobile player, est intégré par défaut dans la suite applicative Series60 d'un certain Nokia...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top