Les concurrents de Nokia se réveillent enfin

Jérôme Bouteiller
09 décembre 2003 à 00h00
0
L'arrivée des médiaphones aurait-elle surpris Nokia ? Malgré une domination sans partage sur le marché européen, le constructeur finlandais Nokia a néanmoins concédé quelques points à ses concurrents au 3e trimestre.

Selon le cabinet Strategy Analytics, la part de marché de Nokia a atteint 42.1% au troisième trimestre, en baisse de 9.1%, essentiellement au profit de ses poursuivants directs : Siemens (17%), Samsung (8.6%), Sony Ericsson (6.6%), (6.3%) ou encore Sagem (4.6%).

Pesant près d'un quart du marché mondial avec environ 125 millions de combinés écoulés sur l'année 2003, le marché européen n'est pas forcément représentatif du marché mondial, toujours largement dominé par Nokia (34.2% en baisse), mais suivi par Motorola (14.7% stable) et Samsung (11.2% en hausse).

En dehors des bonnes performances de Siemens, la téléphonie mobile pourrait bientôt devenir une spécialité sud coréenne avec la percée de Samsung et LG, respectivement numéro 3 et numéro 5 mondial, dont la maîtrise des composants (écrans LCD, capteurs photos) leur permet de dominer largement le segment des téléphones couleurs coquillages, actuellement plébiscité par des dizaines de millions de consommateurs à travers le monde.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Des bateaux autonomes vont circuler dans les canaux d'Amsterdam avec des passagers
Full Self Driving : le mode autonome de Tesla collecte jusqu'à 4 Go de données par jour !
Vous en rêviez, Crash Bandicoot: On the Run déboule sur iOS et Android au printemps 2021
Le premier décollage d'Ariane 6 pourrait être reporté à 2022
Série Free 80 Go : le forfait 4G sans engagement de retour en promotion
Le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux franchit les 4 milliards dans le monde
Pour lutter contre le CO2 en ville, e-troFit transforme les bus diesel en bus électrique
God of War bénéficiera d'un meilleur framerate et du cross-save sur PS5
Xbox Series X | S : les fonds d'écran dynamiques et d'autres éléments présentés en vidéo
Itinérance Orange et Free : l'ARCEP maintient la prolongation, au grand dam de Bouygues et SFR
scroll top