Iliad envisage une entrée en bourse

Jérôme Bouteiller
04 décembre 2003 à 00h00
0
Les rumeurs sur l'IPO de Google réveillent les appétits. Maison mère de l'opérateur Free et d'une myriade de sociétés internet, la société envisage une introduction en bourse dans les prochains mois.

Selon l'agence de presse Reuters, l'opération, qui pourrait avoir lieu au printemps 2004, valoriserait le groupe Iliad aux alentours d'un milliard d'euros. La société a néanmoins mandaté une filiale de la société générale pour travailler sur une telle opération.

Contrôlé par Xavier Niel et sa famille, Iliad est non seulement un poids lourds de l'internet avec Free et désormais l'offre Freebox (adsl + télévision + téléphonie IP) mais a également musclé son pôle téléphone avec FreeTelecom, One.Tel et Kertel, et dispose enfin de nombreuses sociétés de services reconnues comme Annu.com, Online.net, Societe.com ou encore AssuNet.

Entre la recomposition du paysage des câblo-opérateurs, les rumeurs de fusion entre opérateurs satellitaires, le lancement prochain de la TNT et les inévitables concentrations dans le paysage européen des fournisseurs d'accès internet, une telle opération pourrait donner des moyens financiers à Iliad qui a déjà fait la preuve, avec les rachats de Kertel et One.Tel, qu'il entendait être un prédateur et certainement pas une proie !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top