Budget télécoms : Les ménages dépensent entre 60 et 100 euros par mois

Par
Le 04 décembre 2003
 0

L’ART vient de publier une enquête réalisée à sa demande par le cabinet CSA-TMO sur la perception des ménages français à l'égard des télécoms.

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a rendu publique mercredi une étude sur la connaissance et la perception des ménages à l'égard du secteur des télécommunications.

Cette étude a été réalisée par le cabinet CSA-TMO auprès d'un « échantillon représentatif » de la population française, 2 076 personnes âgées de 15 ans et plus interrogées par entretiens à domicile en face à face, entre le 6 et le 31 janvier 2003.

Premier point, le budget mensuel médian « déclaré » pour les dépenses de télécommunications (abonnement et communications fixes, mobiles, Internet) se situe entre 60 et 100 euros.

Bien que le budget que les ménages déclarent consacrer à leurs dépenses de télécommunications soit « fortement corrélé à leur niveau de revenu », les personnes interrogées situent leur consommation dans « la moyenne ».

En matière d'équipement, le téléphone a la préférence des ménages avec un taux (fixe et mobile) de 99%. Le taux d'équipement pour le fixe seul s'élève à 86%, celui du mobile seul à 64%.

L'enquête « confirme le phénomène de substitution de la téléphonie fixe par le mobile ».

Concernant le Net : En janvier 2003, seules 26% des personnes interrogées disposaient d'une connexion Internet à domicile. Par ailleurs, en terme d'usages, le temps moyen déclaré de connexion depuis le domicile était de 29 heures par mois.

En matière de tarifs, plus de 70% des personnes interrogées estiment qu'il est difficile « de comparer les prix proposés par les opérateurs de téléphonie fixe ou mobile. » Néanmoins, la moitié d'entre elle affirment « disposer des meilleurs tarifs compte tenu de leurs besoins ».

Pour conclure, les consommateurs français « ont une connaissance très limitée du secteur des télécommunications : pour près de la moitié des personnes interrogées, celle-ci se limite aux noms de quelques acteurs ».

De plus, « les consommateurs identifient plutôt mal les mécanismes favorisant le concurrence entre opérateurs : sélection du transporteur, portabilité des numéros, déblocage des cartes SIM, etc. »

L'étude est téléchargeable (word ou pdf) dans son intégralité sur le site de l'ART (www.art-telecom.fr).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top