Noos durcit le ton contre les pirates

Par
Le 21 novembre 2003
 0

Fournisseur d'accès mais également opérateur de télévision, Noos a décidé de durcir le ton contre les fournisseurs de cartes pirates

Il n'y a pas que les maisons de disques qui souffrent du piratage ! Fournisseur d'accès à internet mais également opérateur de télévision, le câblo-opérateur Noos, filiale de Suez et 1, a décidé de durcir le ton contre les fournisseurs de cartes pirates.

Ces derniers jours, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné deux individus qui achetaient des décodeurs volés et les revendaient avec des fausses cartes Noos à une peine de huit mois de prison avec sursis et à payer à la société Lyonnaise Communications la somme de 10 000 euros à titre de dommages et intérêts. Quelques temps auparavant, le 2 septembre dernier, le Tribunal de Grande Instance de Créteil avait condamné pour le même motif à quatre mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve deux personnes pour détention et revente de fausses cartes TV Noos. Ces personnes avaient également été condamnées à verser chacune 923 euros en réparation du préjudice matériel, 1 000 euros en réparation du préjudice moral.

"Ces décisions judiciaires viennent ainsi renforcer le dispositif de lutte contre la fraude mené par Noos depuis plusieurs mois, dispositif qui repose sur trois principes : des actions de communication visant à sensibiliser les usagers sur l'illégalité d'un tel acte, des actions judiciaires visant à condamner les pirates et enfin des opérations techniques de neutralisation de décodeurs." précise la société dans un communiqué.

A l'origine de ces piratages, on retrouve les "YesCards", ces cartes à puces capables de se substituer à une carte Noos mais également à une véritable carte bancaire, comme l'avait récemment démontré Serge Humpich. Outre la répression, Noos a également lancé une nouvelle génération de décodeurs et mène périodiquement des opérations de "neutralisation" à distance, rendant ces cartes inutilisables.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top