P2P : La RIAA lance 80 nouvelles plaintes

Par
Le 31 octobre 2003
 0

L'organisation de l'industrie du disque a déposé 80 nouvelles plaintes contre des particuliers accusés d'avoir diffusé illégalement de la musique en ligne.

La RIAA remet ça !

Après avoir déposé plainte contre 261 particuliers en septembre dernier dans le cadre d'une campagne contre la copie illégale de fichiers musicaux, la RIAA (Recording Industry Association of America) a lancé le 30 octobre 2003, à la veille d'Halloween, de nouvelles plaintes aux Etats-Unis.

L'organisation américaine qui défend les intérêts des majors de l'industrie du disque (Warner Music Group, Universal Music, Sony Music, EMI et BMG) a signalé avoir « déposé 80 plaintes jeudi devant plusieurs juridictions à travers le pays. »

Ces poursuites auraient fait suite à plus de 200 lettres d'avertissement envoyées par la RIAA il y a quinze de jours à des particuliers soupçonnés d'avoir diffusé chacun « une moyenne de 1000 fichiers musicaux protégés par droits d'auteur, afin que des millions d'inconnus sur Internet puissent les copier gratuitement. »

Ces titres ayant été diffusés « sans autorisation » à travers des sites Internet d'échange gratuit de fichiers musicaux (peer-to-peer), tel KaZaA.

124 des 200 destinataires des avertissements de la RIAA auraient pris contact avec l'organisation « en émettant le souhait de solder les réclamations sans dépôt de plainte. »

LA RIAA a précisé avoir réglé à l'amiable plus d'une centaine de cas, en contrepartie du versement d'une amende, d'après la presse US. En septembre dernier, le Président de la RIAA, lui-même, Cary SHERMAN, a expliqué que certains dossiers avaient été réglés à l'amiable pour la somme de 3000 dollars chacun.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top